Les saveurs du palais – Un goût de « pas fini »

Une tranche de vie sympathique mettant en scène une cuisinière périgordine (Catherine Frot) appelée dans les cuisines privées du Président de la République. Entre jalousie et convoitise, Frot s’impose en femme de caractère, sans tomber dans l’austérité, et sa cuisine ne manquera pas de vous faire saliver. Cependant le film, sans faire de jeu de mots, manque de saveur. Il manque de motivation, d’une intrigue aussi quelconque et/ou minime soit-elle. Coté mise en scène, difficile de comprendre pourquoi le réalisateur a choisi l’option flashback, du coup on surfe sur deux histoires en parallèle en attendant qu’une relève le niveau de l’autre, en vain. Résultat, le film ressemble à un brouillon, bien que divertissant, plus qu’à un produit fini.

 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s