Astérix – Le Domaine des Dieux : Une adaptation fidèle et hilarante

asterix1

Fun et hilarant, Astérix – Le Domaine des Dieux est la nouvelle adaptation cinématographique des célèbres Gaulois créés par René Goscinny et Albert Uderzo. Grâce au format animé, le film d’Alexandre Astier et Louis Clichy est fidèle à la bande dessinée, comme si les personnages papier avaient soudainement pris vie. Par Toutatis ! Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu un film Astérix digne de ce nom au cinéma.

Le pitch : Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux ». Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.

Bande-dessinée culte en France, les aventures d’Astérix et ses amis Gaulois contre l’infâme (mais pas si méchant) César se partagent depuis des années. Personnellement je suis une grande fan des BD depuis que ma grande soeur m’a fait tombée dedans quand j’étais petite 😀 Si les versions animées sont toujours un succès, les adaptations au cinéma obtiennent des résultats en dents de scie. En 1999, Astérix et Obélix Contre César était une bonne entrée en matière et en 2002, Alain Chabat réalise Astérix et Obélix – Mission Cléopâtre et fait un énorme carton. Depuis, la comparaison est difficile, Astérix Aux Jeux Olympiques (2008) et Astérix et Obélix – Au service de sa Majesté (2012) reçoivent un accueil mitigé. Une chose est sûre, passer de la version papier à une version en chair et en moustache est toujours une étape difficile et c’est généralement là que le bât blesse.

L’idée d’adapter un nouveau tome d’Astérix à travers un film d’animation était déjà réjouissante, ajouter la touche humoristique d’Alexandre Astier est quasiment la cerise sur le gâteau. Idéal pour retomber en enfance ou pour découvrir l’univers, Astérix – Le Domaine des Dieux est l’une des histoires qui illustre le mieux la résistance des Gaulois face à l’envahisseur Romain, à savoir Jules César, qui va, une fois n’est pas coutume, tenter de les anéantir à travers la ruse. En effet, grâce à l’animation, Astérix, ses amis et les sangliers (détail important) prennent vie, comme si les éléments sortaient directement des pages pour s’amuser sur grand écran. Dès les premières minutes, Astérix – Le Domaine des Dieux dresse un tableau ludique, aussi appréciable pour les petits que les grands, grâce à ses différents niveaux de lectures et des références culturelles accessibles, qu’elles soient politiques (« je vous ai compris ») ou purement pop (« C’est pas faux », King Kong, Le Seigneur des Anneaux…).
Rassurez-vous cependant, il n’est ni nécessaire de connaître Astérix sur le bout des doigts ni même d’être fan de Kaamelott pour aimer Astérix – Le Domaine des Dieux. En effet, si Alexandre Astier maintient la trame principale, le film se modernise et s’autorise quelques libertés, notamment à travers l’insertion d’une famille romaine toute mignonne (bien que légèrement poisseuse) et un final explosif où toutes les idées se croisent dans une conclusion délirante. Ce n’est donc pas Astérix dans une sous-version de Kaamelott mais une véritable adaptation intelligente et divertissante.

Astérix – Le Domaine des Dieux est bon enfant et permet de faire passer un excellent moment. Cependant, le film a parfois tendance à être plus bavard qu’intéressant vers le milieu du film, créant un léger creux car, visiblement, Louis Clichy et Alexandre Astier avaient gardé le meilleur pour la fin. De plus, je trouve, personnellement, qu’on ne voit pas assez Obélix manger ses sangliers adorés (c’est un détail, certes…).
Malgré tout, Astérix – Le Domaine des Dieux est un excellent film qui compense ses pertes de rythmes avec des personnages attachants évoluant dans un univers hilarant et coloré. En effet, l’animation est réussie, conservant l’aspect simpliste et rond de la bande dessinée tout en boostant ses effets, notamment au moment où les personnages prennent de la potion magique. Les deux réalisateurs se sont également fait plaisir avec la bande-originale, alternant musique classique et variété old school à des moments décalés.

Au casting vocal, Roger Carel reprend du service pour doubler Astérix. Ensuite, il faudra s’amuser à tendre l’oreille pour reconnaître différents comédiens. Parmi les plus faciles, Lorànt Deutsch double l’architecte Anglaigus, Alain Chabat est le sénateur Prospectus, Alexandre Astier s’offre un rôle discret à travers Oursenplus, tandis que Florence Foresti, Laurent Lafitte et Elie Semoun incarnent respectivement Bonnemine, l’esclave Duplicatha et le légionnaire Cubitus. À retrouver en plus, Baptiste Lecaplain, Guillaume Briat, Lionnel Astier, Géraldine Nakache, Artus de Penguern et bien d’autres…

En conclusion, Astérix – Le Domaine des Dieux est une adaptation fidèle et amusante, permettant de (re)découvrir l’univers d’Astérix à travers une animation fun. Accessible à tous (dès l’âge de 6 ans), le film de Louis Clichy et Alexandre Astier est moderne et intelligent, grâce à un scénario inspiré. Ils sont toujours aussi fous ces Gaulois, pour notre plus grand plaisir. Avé… pardon, à voir !

Moi, Jules César, j'écraserai la Gaule

Moi, Jules César, j’écraserai la Gaule

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s