Rattrapage 2014 : Deux Jours, Une Nuit

deuxjoursunenuit

Le pitch : Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.

Sensible et sans chichi, les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne (La Promesse, Le Silence de Lorna…) reviennent avec un drame social, loin de l’univers amélioré du cinéma. C’est rare qu’un film s’intéresse à des personnages modestes, sans ajouter un minimum de pathos ou embellir un quotidien terne avec des personnages bien pensant. Deux Jours, Une Nuit retrace le combat d’une jeune femme fragilisée qui tente à la fois de conserver son emploi, tout en conservant sa dignité et en affrontant ses collègues.
A travers une tranche de vie ordinaire et écrasé sous le poids d’une crise financière bien réelle, les frères Dardenne livre un film touchant et sans fioriture, captant assez bien ses personnages authentiques, quelques soient leurs positions. Le film interroge aussi bien ses personnages que son public, évitant de sombrer dans les clichés faciles et attendus. En effet, Deux Jours, Une Nuit ne fait que dresser un portrait crédible qui, malgré les éclats, ne désigne ni victime ni bourreau, agissant comme un miroir. Quel camp aurions-nous choisi, finalement ?

Au casting : personnellement, Marion Cotillard (The Immigrant, The Dark Knight Rises, De Rouille et d’Os…) n’est jamais aussi parfaite que lorsqu’elle joue de façon aussi dépouillée. Avec son personnage sur la brèche et sensible, elle irradie le film, loin du glamour hollywoodien qui a tendance à la guinder. À ses cotés, Olivier Gourmet (Grand Central…), Catherine Salée (Ombline, La Vie D’Adèle…) et Christelle Cornil (Elles, De Toutes Nos Forces…) se font remarquer parmi les visages connus.

En conclusion, les frères Dardenne livrent un drame simple, offrant une histoire vraie qui ne fait peut-être pas rêver mais dont le réalisme et la sensibilité bouleversent. Chapeau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s