[CRITIQUE] Les Nouveaux Héros, de Don Hall et Chris Williams

bighero6

Ayant enfin vu et adoré le film, voici une nouvelle critique !
Pour les plus sceptiques, voilà un autre avis 😉

Pile à temps pour les premières vacances de l’année, une petite pépite Disney déboule sur nos écrans. Fun, coloré et follement génial, le film d’animation de Don Hall et Chris Williams crée la surprise et charme dès les premières minutes. Certes, c’est une trame classique d’origin story super héroïque alliée à des personnages tout droit sortis de l’univers Disney, et pourtant la collision de ces deux mondes fonctionne. La tendresse d’un conte Disney + la vivacité d’un film Marvel, Les Nouveaux Héros est une jolie réussite, aussi enthousiasmante que rythmée, visuellement canon, qui saura ravir les petits comme les grands.

Le pitch : Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de super-héros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

L’histoire, on la connait : parmi les comic books Marvel Comics se cachait Big Hero 6, un mix étonnant de culture japonaise dans un univers occidental, créé par Steven T. Seagle et Duncan Rouleau, narrant les histoires d’une bande de super héros type Vengeurs à la japonaise. L’issue du film, on la devine aisément : le héros déjà orphelin perd son frère puis s’associe à une bande de génies pour stopper un vilain… Sur le papier, il n’y a pas beaucoup de surprise, c’est dans la réalisation que Les Nouveaux Héros se révèle.

À travers une narration jouant sur l’émotion et des personnages attachants, Les Nouveaux Héros séduisent d’emblée, malgré un traitement finalement linéaire. Peu importe : la magie Disney opère, tandis qu’Hiro se lance dans une aventure captivante et effrénée, dans laquelle il devra surmonter de nombreuses épreuves. Ce qui change effectivement la donne, c’est, d’une part, l’écriture inspirée d’un scénario truffé d’humour et, d’autre part, une mise en scène pleine d’énergie et débordante de pop culture et de références geek. Le dynamisme conquérant des Nouveaux Héros doit beaucoup à l’ADN Marvel injecté dans la trame du film. Difficile de s’ennuyer une seconde, entre la naissance de ce groupe de super héros atypiques et les rebondissements ébouriffants. Il y en a pour tous les goûts, que l’on soit fan de Marvel Studios (les films du MCU), des éditions Marvels (les comics) ou les deux. En effet, derrière Les Nouveaux Héros se cache un peu d’Iron man chez Baymax, un chouilla de Magneto dans les intentions du vilain et même un zeste de Venom (Spiderman 3) dans la mouvance des microbots… tandis que dans le décor, on y retrouve d’autres clins d’œil amusants, que ce soit une horloge Goldorak, une pièce remplie de figurines de super héros détournés (un faux Thanos, une fausse Elastic Girl…) et même un certain caméo !

bighero6_gogo

Hybride jusqu’au bout, la force des Nouveaux Héros est de parvenir à conjuguer deux univers en tirant le meilleur parti de chaque. Si l’adaptation du comics a tendance à affadir les accents orientaux de Big Hero 6 (notamment avec l’américanisation des personnages), visuellement le film bénéficie d’une animation fantastique (réalisée en à peine 8 mois avec une équipe de 50 animateurs !). Le mélange de San Francisco et de Tokyo en une ville pleine de lumières et ludiques éveille l’attention et crée un ensemble coloré et vivant dans lequel on se projette sans mal. Si nos yeux sont attirés par chaque recoin, c’est parce que Les Nouveaux Héros ne laisse rien au hasard car Disney sait abattre ses cartes pour créer un film accessible à tous : si les personnages répondent à des critères attendus et que l’attention est portée sur la relation entre Hiro et Baymax, l’ensemble se démarque par son énergie et son enthousiasme communicatifs. Secondaires, certes, mais pas dans l’ombre : GoGo et Peter sont deux acolytes qui vont rester en mémoire. Cependant, ne nous y trompons pas : Baymax est le nouveau Olaf ! Le robot héros du film est à la fois une grosse peluche à câlin et un super héros ultra badass, si vous n’adhérez pas immédiatement à ce personnage, autant vous dire que le temps vous semblera très long jusqu’à la fin du film.
Derrière tout cet attirail, le film n’oublie pas sa seconde lecture émotionnelle et parvient à aborder les sujets difficiles liés au film, tels que le deuil, ses conséquences et sa « guérison » de façon intelligente et sans perdre le rythme. Malgré tout, si Les Nouveaux Héros envoie du lourd pour nous divertir, cela reste tout de même très simple (le film est accessible dès 3 ans). Don Hall et Chris Williams ne prennent pas vraiment de risque mais réussissent à enrichir une trame déjà vue de façon efficace. Je regrette toute fois que le film n’aille pas plus loin et n’ait pas plus exploré, par exemple, les désirs de vengeance d’Hiro ou le coté négatif de Baymax. Les Nouveaux Héros s’adresse au tout public et il faudra probablement attendre la suite pour avoir droit à une intrigue plus dark et plus profonde.

En conclusion, grâce à une vision sûre et beaucoup d’ambition, les réalisateurs livrent un film d’animation vrillé par une énergie affolante et des personnages super cools, entre aventure, action et émotions. Je n’ai plus qu’une hâte (parmi tant d’autres) : revoir Hiro et me procurer un Baymax en peluche !

bighero6_fistbump

ne riez pas, vous le ferez au moins une fois ^^

 Et quelques photos de l’avant-première 🙂

20150122_194640

20150122_220310

J’étais un peu loin, mais c’est Don Hall et Roy Conli (le producteur)

20150122_194425

Hiiiiiiiiiiiiiii !!! Baymax !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s