[SPOILERS] Avengers : L’Ère d’Ultron : Retour sur les événements marquants du film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM.

Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps.
Surtout si vous êtes fan de… Non ! Vous en avez trop lu, partez. Pour ma critique sans spoiler du film, c’est par ici.

Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?

***

AFTER_PARTY_ULTRON_FRANCE

Parmi les films les plus attendus de l’année, Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon se place facilement dans le peloton de tête.
Une chose est sûre c’est que le dernier film de Joss Whedon se démarque du film précédent. Plus sombre et plus abouti, cette fois nos super héros favoris ne se contentent pas d’offrir uniquement du fan service sur un plateau mais profitent de ce nouveau volet pour poser les bases d’une Phase 3 déjà très attendue. Alors oui, Avengers : L’Ère d’Ultron est moins surprenant et moins coloré que le premier opus, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à en retirer… Au contraire !

Direction Civil War

Si le premier film Avengers en 2012 ressemblait plus à un one shot, Avengers : L’Ère d’Ultron a une ambition plus vaste. Joss Whedon met de coté les easter-eggs (par manque de temps ?) mais propose une intrigue aux couches multiples. À travers la menace que représente Ultron, le film soulève des questions qui amorcent discrètement Civil War.
Créé par Tony Stark, Ultron a pour but ultime de faire régner la paix sur Terre, sauf que dans son équation, les Avengers représentent un danger et le reste de l’humanité semble incapable de vivre en paix : qu’à cela ne tienne, autant tous les éradiquer. De cette logique inquiétante, Avengers : L’Ère d’Ultron explore les doutes intimes de nos héros et positionnent, pour la première fois, nos super héros sur la sellette : et si les Avengers, en voulant sauver l’Humanité, causaient plus de chaos qu’autre chose ?
Le film pousse la réflexion de façon imagée et ce depuis la bataille de New York dans le premier Avengers : batailles impressionnantes et explosives, destructions massives et importantes, héros incontrôlable (Hulk)… Déjà à la fin du premier film, un journaliste posait la question « Qui va payer pour les dégâts ? ». Dans Avengers : L’Ère d’Ultron, Joss Whedon double la dose : entre un affrontement spectaculaire entre Hulk et le Hulkbuster, ainsi que les ravages causés par Ultron en Sokovie, la présence des Avengers transforme chaque lieu visité en champs de bataille, ou plutôt de ruines, laissant derrière eux des habitants terrorisés.

Clairement, si certains détracteurs pensent qu’Avengers : L’Ère d’Ultron est un peu too much, il y a de bonnes chances pour que tout cela trouve son sens dans Captain America – Civil War, prévu en 2016. En effet, dans les comics, Civil War est déclenchée par une loi créée par le gouvernement – Le recensement des Super Héros – obligeant les super héros de la planète (et d’ailleurs) à révéler leurs identités cachées et à travailler pour le SHIELD. Et pourquoi cette loi a été créée ? Entre autres, pour que les super héros puissent répondre de leurs actes (et accessoirement, être contrôlés). Alors que Tony Stark est pour ce système, Steve Rogers va, lui, s’y opposer.
Un détail qui revient beaucoup dans les comics Civil War, c’est l’agacement de la population lambda face aux super héros qui, dans leurs batailles contre des vilains, finissent toujours pas tout détruire sur leurs passages. Si l’anonymat des super héros est passé à la trappe dans les films (surtout parce que dans les comics, l’équipe des Avengers est bien plus grande que dans les films…), je pense que toutes ces scènes de destructions massives feront un excellent point de départ pour Civil War… D’ailleurs, si le vrai Civil War ne peut pas encore avoir lieu au cinéma (les Quatre Fantastiques et les X-Men appartenant à la Fox, par exemple), notons toutefois que les événements déclencheurs sont similaires entre la destruction de Manhattan (Avengers) et les ravages causés par Hulk (Avengers : L’Ère d’Ultron).
Même sans le pétage de plomb de La Sorcière Rouge ni la création des Illuminati (chuuuuut), Captain America – Civil War s’annonce prometteur surtout avec un tel casting :

captainamerica_civilwar_cast

Seriously, even daddy Ross is here. WHERE IS BETTY ROSS?

La scène bonus

Pas de grande révélation, Joss Whedon conclut Avengers : L’Ère d’Ultron avec une scène faisant du fan service, mais qui soulève également quelques questions.

Description : On voit une personne ouvrir un coffre et prendre un gant métallique doré. Il s’agit de Thanos et du Gant de l’Infini sans les gemmes. Ce dernier l’enfile et dit: « Bien. Je vais m’en occuper moi-même… »

Ce n’est plus un secret, Thanos est le grand méchant du MCU. Titan fou, fou amoureux de la Mort (une entité réelle dans le monde des comics) : il est puissant, animé par des ambitions purement manichéennes et si les Vengeurs acceptent des nouveaux membres ce ne sera pas de trop.
À noter toutefois dans cette scène : Thanos possède le gant de l’Infini, or, si mes souvenirs sont bons, ce fameux gant est sensé se trouver à Asgard ! Que s’est-il passé ? Dans Thor – Le Monde des Ténèbres, Loki a fait croire à sa mort et a gentiment pris la place d’Odin en secret. Mais que s’est-il passé ? Souvenez-vous, dans Avengers, Thanos avait chargé Loki de lui ramener le Cube Cosmique (le Tesseract), puis, après sa défaite, Loki a été emprisonné à Asgard. Se pourrait-il que son petit tour de passe-passe ait été découvert par Thanos (ou bien par La Mort en personne qui lui aurait donné une seconde chance lors de son passage éclair ?) ? Du coup, pour appaiser les esprits, Loki aurait donné le Gant à Thanos ?
En attendant, Kevin Feige aurait récemment déclaré qu’il y aurait deux Gants de l’Infini dans le Marvelverse, tandis que certains nous conseilleraient plutôt d’oublier le Gant que l’on voit dans Thor 1. Hmm…

Mind control. Yeah, makes sense now.

Profitons-en pour faire un petit point sur les gemmes connues (oui, encore une fois) :
– La gemme de l’esprit a été dévoilée dans le film et est sur le front de Vision. Cette gemme lui permet d’ailleurs de se régénérer. D’ailleurs, hmm… comment se fait-il que cette gemme se trouvait dans le spectre de Loki ? Je veux dire, Thanos ne savait pas qu’elle était dedans, avant qu’il ne confie le spectre à Loki ? Bizarre, bizarre pour quelqu’un dont le but ultime est de retrouver les gemmes, m’enfin bon…
– Le Tesseract est à Asgard (à priori)
– L’Ether avait été remise au Collectionneur, mais après les événements dans Les Gardiens de la Galaxie, cette gemme est quelque part dans le Knowhere…
– L’Orbe est sur Xandar, protégée par les Nova Corps.

On ne sait pas encore avec certitude à quelle capacité correspond chaque gemme, en dehors de celle de Vision, cependant il reste encore deux gemme à découvrir dont celle de la Réalité qui normalement devrait être révélée par le film Doctor Strange (2016).

SHIELD, HYDRA, Agents Of SHIELD : tout est lié

aos_ultron_connected

Alors que le film est sorti en France deux semaines avant la sortie US, le retour des Avengers ensemble et cette histoire des personnages « Optimisés » étaient un peu flous non ? Surtout que le film semble poursuivre la quête de Captain America en attaquant d’entrée de jeu la planque du Baron Von Strucker. Et je doute que ceux qui vont voir les films s’intéressent également à la série Agents of SHIELD. Et c’est bien dommage, car il s’en est passé des choses depuis Captain America : Le Soldat de l’Hiver.
Tentons de limiter les spoilers :
En effet, jusqu’à l’épisode 17 de la saison 1 (je suis précise, c’est important), la série Agents of SHIELD était un peu… humm… comment dire… rasoir. Et puis Captain America a révélé au monde que HYDRA avait infiltré le SHIELD et ça été la cata. Coté série, l’Agent Ward a trahi l’équipe de Coulson, tué pas mal d’agents et a bien failli détruire la relation entre Fitz et Simmons (sacrilège !). Après ce coup d’éclat, la série a regagné en intensité et a démarré la saison 2 sur les chapeaux de roues, notamment avec son personnage phare : Skye, la jeune femme recrutée au tout début de la série. Cette fois, au lieu de suivre les événements des films, la série prend les devants à travers des twists explosifs qui tissent une origin story sur les Inhumains (dont le film est prévu en Phase 3, après Infinity War !). Alors que cette appelation n’a été prononcée que dans le dernier épisode (il me semble), certains personnages de la série ont subi des changements importants révélant des pouvoirs surhumains. Face à ces personnages, l’équipe de Coulson les appellent donc les « Optimisés ». Et c’est d’ailleurs la vision de l’un d’eux qui va précipiter les choses et amener Coulson a contacté Fury en lui disant qu’il est « temps de rappeler les Avengers » ! La boucle est bouclée.
Enfin… oui et non. Disons que le lien entre la série et le films, sur ces trois derniers épisodes, semblent, avouons-le, un peu maladroit. Mais bon, pourquoi pas…
Une chose est sûre, c’est que si vous voulez suivre les aventures des Vengeurs et celles du SHIELD, il vous faudra suivre les films et la série, d’autant plus qu’avec sa storyline autour des Inhumains, cela vous évitera bien des questions en 2019. Je dis ça, je dis rien…

La mort de Quicksilver

Quicksilver-You-Didnt-See-That-Coming

L’arrivée des Jumeaux Maximoff étaient très attendue, tout comme le duel entre les deux Quicksilver (cf. X-Men Days Of Future Past). D’ailleurs, à ce sujet, je pense que le Quicksilver version Avengers remporte le duel haut la main, tout simplement car il est réellement intégré dans l’histoire.
Dans le film, il est bien évidemment entendu que Quicksilver et Scarlet Witch ne sont pas des mutants mais que ces derniers doivent leurs pouvoirs grâce à des manipulations scientifiques dirigées par le Baron Von Strucker (tué par Ultron, un peu plus tard dans le film), grâce au spectre de Loki (ou plus précisément, grâce à la gemme de l’Esprit qui se trouvait tranquillement cachée dedans).
Après un passage du côté obscure de la force où les jumeaux en avaient gros sur la patate à cause de Tony Stark (responsable indirect de la mort de leurs parents), ils découvrent les véritables intentions d’Ultron (sacrifier l’humanité) et se rangent du coté des Avengers. Malheureusement, alors que la bataille est presque finie, Quicksilver se fait tuer en voulant sauver Hawkeye, qui lui-même étaient entrain de sauver un petit garçon. « Tu ne l’as pas vu venir, hin ? » dit Quicksilver avant de s’effondrer. Oui, bah nous non plus, on ne l’avait pas vu venir !
Pourquoi avoir tuer Quicksilver ? Était-ce un twist décidé à la dernière minute à cause de l’apparition de l’autre Quicksilver chez les X-Men ? Ou est-ce un moyen de fragiliser la santé mentale de Scarlet Witch qui, rappelons-le, est amenée à péter un boulard un jour ou l’autre ? La vérité est peut-être un peu plus simple que ça. Alors que tout le monde pensait qu’Hawkeye allait mourir dans cet opus, Joss Whedon a joué avec cette rumeur jusqu’au bout !
Question ultime : Quicksilver restera-t-il vraiment mort ? Et oui, car rappelons-le : les morts ont tendance à ne pas le rester dans le MCU.
Avengers : Coulson meurt et revient dans Agents of Shield après avoir été ramené à la vie grâce à des moyens extra-terrestres.
Iron Man 3 : Pepper meurt… enfin pas vraiment, puisqu’elle porte Extremis en elle, donc les flammes, c’était rien du tout.
Thor – Le Monde des Ténèbres : Loki meurt. Et puis non, on découvre qu’il a pris la place d’Odin.
Captain America – Le Soldat de l’Hiver : Nick Fury meurt… pour de faux, grâce à une piqûre qui ralentit les battements de son coeur.
Alors, soit Quicksilver va revenir d’entre les morts, soit Avengers : L’Ère d’Ultron marque une nouvelle tradition dans le MCU : celle où les morts restent morts. Arf, il fallait bien que cela arrive un jour.

Les visions et Vision

D’abord vilaine, Scarlet Witch manipule les Vengeurs et sème le trouble avec des visions qui vont réveiller leurs peurs intimes, puis amener à la création d’Ultron.
En effet, si dans les comics, Ultron est créé par Hank Pym (Ant-Man), dans le film c’est Tony Stark qui va le réveiller après avoir eu une vision effrayante de ses amis Vengeurs morts qui se conclue par un Captain America agonisant qui lui murmure « Tu aurais pu nous sauver ! » avant de mourir, laissant place à une armée de monstres Chitauri se dirigeant droit vers la Terre.
Plus tard, Scarlet Witch s’en prend à Thor, Black Widow, Captain America et Hulk.

thor_vision

Pour Captain America, il retrouve Peggy Carter pour accomplir une promesse qu’il n’a jamais pu tenir : danser avec elle. Si le super soldat semble s’être bien accoutumé au 21ème siècle, cet amour perdu le fragilise toujours autant.
Black Widow quant à elle se retrouve dans la Red Room (dévoilée également dans la série Agent Carter). Rien à voir avec celle de Christian Grey (huhuhu), on y découvre des bribes de sa formation où on lui inculquait une discipline de fer à travers la danse classique et l’assassinat. Une époque dont souffre toujours notre héroïne qui, maintenant qu’elle se trouve du bon coté, en garde des traces indélébiles (notamment, une stérilisation forcée).
Pour Hulk, le mystère reste entier, car si on en voit les conséquences, sa vision à lui ne sera pas dévoilée. Cependant, on peut encore se demander pourquoi il n’y a jamais eu de mention au sujet de Betty Ross depuis le film de Louis Leterrier ? Mark Ruffalo a récemment confié qu’Universal possédait encore des droits sur le Hulkverse ! Pourtant, le retour du Général Ross est confirmé dans Captain America – Civil War
Et enfin Thor aura une vision déterminante : de retour à Asgard, il débarque en plein bal et se fait alpaguer par un Heimdall possédé qui l’accuse en hurlant « Tu nous as tous tué ! ». Si cette vision est un appel du pied vers Ragnarok (le prochain volet de Thor), le Dieu Asgardien va vouloir en savoir plus sur ce présage apocalyptique. Avec l’aide du Professeur Selvig (Stellan Skarsgard), il va trouver une crypte secrète (dont j’ai oublié le nom, zut !) qui va l’aider à retrouver le chemin vers sa vision. Et c’est ainsi qu’il va voir les gemmes de l’Infini connues à ce jour se révéler autour d’une forme dorée qui rappelle fortement le Gant, avant d’imploser. C’est dans cette vision qu’il réalise que le sceptre de Loki renferme une gemme et que cette gemme fera apparaître Vision (oui, il ne se sont pas foulés pour le nom de ce héros).

Un truc qui me chiffonne dans tout ça : ces visions, poussées par Scarlet Witch annonce des événements dont nos héros n’ont aucune idée aujourd’hui et pourtant, dans la vision de Stark les Vengeurs morts gisent sur un rocher dans l’espace (Thanos ?), tandis que dans la seconde vision de Thor, on voit clairement les yeux de Thanos apparaître à la fin (ou ceux de Vision ? les débats sont ouverts). La Sorcière Rouge aurait-elle précipité les choses ?

avengers2_screen3

Vision n’est pas exactement un robot mais plus précisément un être synthétique et un personnage très ancien dans l’univers Marvel. Gardien de la paix, il agit de façon partiale et comme il le dit si bien dans le film, il est du coté de la Vie. Possédant une force surhumaine, il a également la capacité de changer de forme. Intelligent et connecté au monde (via le Net dans notre génération), il a la capacité de se régénérer grâce à la gemme de l’Esprit incrusté dans son front, qui lui sert également d’arme. Dans le film, Paul Bettany incarne parfaitement ce héros à la fois pacifique et puissant. Atypique, dans les comics Vision apparaît plus souvent dans les grands batailles et dans des arcs assez perchés incluant les Eternels ou les frasques d’une certaine Sorcière Rouge…
Pour en revenir à notre sujet, mon pote le Captain Blogbuster a une théorie bien sympathique sur le rôle que ce personnage pourrait bien jouer dans le MCU : celui d’Adam Warlock ! En tout cas, notons que Vision ne perd pas la boule s’empresse d’aller sauver Scarlet Witch avant la destruction de la Sokovie. Bah oui, c’est sa future femme, après tout (c’est beau l’amour).

Hawkeye

Un peu délaissé dans Avengers, Clint Barton était le Vengeur un peu décevant de l’équipe. Qu’à cela ne tienne, Joss Whedon rectifie le tir en le mettant un peu plus en avant et en présentant sa femme Laura et sa famille cachée (courtesey of Nick Fury). Un traitement un peu lourd parfois, mais intéressant car il replace enfin notre héros dans son rôle de Vengeurs. Si le film rappelle l’animosité qui anime ses rapports avec Quicksilver dans les comics, le fait qu’il soit marié annule un peu tout ce que je sais sur ce héros (est-ce que sa femme connait sa petite histoire avec Black Widow, hum ? hum ?).

Hulk et Black Widow

Cette histoire fabriquée de toutes pièces, sauf erreur de ma part, ne m’a pas plu du tout ! Où est Betty Ross ? Pourquoi n’est-elle même pas évoquée ? (Réponse un peu plus haut dans l’article) C’est très énervant, d’autant plus que le jeu de midinette de Scarlett Johansson gâche un peu le tout (sans parler du fait que cette romance a probablement été tricoté pour camoufler la grossesse de l’actrice).

awwwwwkward

awwwwwkward

Pourtant, sans cette romance, le personnage de Hulk commençait à manquer de profondeur, sachant qu’un film sur Hulk n’est pas du tout envisagé. Malgré ses airs affables, sous les traits de Mark Ruffalo, Bruce Banner est un homme torturé, partenaire et souffre-douleur de Tony Stark, obligé malgré lui d’abriter un monstre qui peut prendre possession de son être à tout moment et tout ruiner sur son passage. Une double vie bien compliquée à gérer et qui le fait visiblement souffrir. Visiblement, si l’équipe Avengers a besoin du cerveau de Bruce Banner, les muscles du Géant de Jade sont également nécessaire à leurs causes, bien que sa relation avec Black Widow prouve qu’ils ont du mal à le contrôler (un problème récurrent dans les comics d’ailleurs)
Du coté de Black Widow, la jeune femme est perçue soit comme une bombe sexuelle du coté des spectateurs, soit comme une arme du point de vue fictif. Entre les visions de la Red Room et sa romance avec Banner, Natasha Romanoff s’humanise et dévoile ses failles, notamment une blessure inguérissable. Malheureusement, habituée à manipuler ses proies et pensant œuvrer pour le bien de tous, elle déclenche Hulk contre la volonté de Bruce Banner qui, trahi, s’enfuit après la bataille finale. Tout cela est bien mignon, mais ce n’est finalement qu’un prétexte pour que Joss Whedon puisse continuer de nous teaser en puisant quelques idées dans Planet Hulk et World War Hulk tout en amorçant Civil War, à travers le caractère incontrôlable et dévastateur de Hulk. Bien joué !

Des personnages à revoir : Dr Helen Cho et Ulysses Klaw

Rappelez-vous : Captain America – Le Soldat de l’Hiver :
Cap’, Black Widow et Faucon tente de faire parler un agent double qui, dans la panique, dévoile le plan de l’HYDRA tout en évoquant certains noms et indices qui ont su attirer notre attention. Outre celui de Stephen Strange (Doctor Strange), il mentionne « un étudiant brillant dans une université de l’Iowa » qui rappelle Amadeus Cho. Et bien dans la famille Cho, je demande… la mère ! Bien que l’actrice semble jeune pour être déjà mère d’un adolescent surdoué, il est toujours possible qu’Amadeus apparaisse dans les prochains films.

Partons maintenant en Afrique : les Avengers évoquent enfin le Wakanda, un royaume imaginaire où vit le premier super héros Africain de Marvel : Black Panther. Ce n’est plus une surprise, ce héros fera bien partie du MCU mais pour l’instant, c’est avec un de ses ennemis jurés que les Vengeurs auront affaire : Ulysses Klaw. Ce dernier est connu pour avoir voler pas mal de vibranium, un métal indestructible, malléable et puissant qui a servi à faire des frisbees selon Ultron (entendez par là, le bouclier de Captain America). Comme le veut l’histoire, Klaw se retrouve rapidement avec un bras en moins (un manie dans le MCU, que de couper les mains ou les bras des gens, après Thor dans le tour de passe-passe de Loki dans Thor – Le Monde des Ténèbres ou encore le bras de Bucky, dans Captain America – Le Soldat de l’hiver, etc… on se croirait dans Game Of Thrones haha ! Ha non, on me souffle dans mon oreillette que c’est une référence à Star Wars. Hum, ok…), qui va rapidement être remplacé par un crochet, avant de s’en prendre à T’Challa, aka La Panthère Noire.

Joss Whedon, misogyne ?

josswhedon_twitt

Le 5 mai dernier, la nouvelle fait le tour de Twitter : Joss Whedon quitte l’oiseau bleu et pour de bon. La raison officielle : le réalisateur tourne la page sur son ère marvelienne et blablabla… la raison officieuse : le papa de Buffy en a eu assez d’être traité de misogyne !
En effet, depuis la sortie américaine du film, les certains débilos twittos se déchaînent contre lui, l’accusant d’avoir transformé le personnage de Black Widow en poupée de chiffon, à travers sa romance avec Banner et le fait que le personnage déclare avoir été stérilisé de force. Comme je l’évoque plus haut, la pseudo-romance entre Banner et Black Widow avait surtout pour but d’étoffer des personnages qui, humainement, sont plutôt en retrait par rapport aux autres (Stark s’est enfin posé avec Pepper, Thor se languit du retour de Jane, Steve Rogers ne désamoure pas de l’agent Carter et même Hawkeye a une famille). L’idée de « stériliser » Black Widow n’était absolument pas surfaite : l’agent Romanoff a été entraînée dans la Red Room et ce que les flash-backs ne disent pas, c’est que les « élèves » de cette école spéciale étaient soumis à des manipulations génétiques afin de développer une force et des capacités surhumaines. À partir de là, imaginer que la Red Room fasse subir une telle opération à ses sujets, n’est pas complètement insensé. Mais ce qui a, apparemment, choqué les âmes sensiblounettes, ce serait surtout le fait que le fait qu’un personnage stérile soit mis en comparaison avec celui d’un monstre. Soyons clair : Natasha Romanoff est un monstre. Si le Paradis existe, elle n’en passerait pas le paillasson avec tous les gens qu’elle a tué par le passé, qu’elle soit stérile ou non. En évoquant ce drame, le personnage le personnage met en lumière une des raisons qui fait qu’elle ne se sentira jamais à sa place nulle part, ce que ressent également Banner. Oui, mais voilà, il y a eu les mots « monstre » et « stérile » dans la même phrase, donc c’est le scandale.

Désolée, mais il faut vraiment être un ignare fini pour penser que Joss Whedon est un misogyne. Alors que 95% des séries et films proposent des personnages féminins ultra sexués et/ou en détresse, à la recherche d’un héros pour les sauver, parmi les 5% restant, on y retrouve des rares personnages comme Buffy, une héroïne, une battante, une femme, une amoureuse, que Joss Whedon a développé pendant 7 ans à travers une série où les femmes ont toujours eu une place de choix, sans jamais être rabaissées. Car il ne s’agit pas seulement de Buffy, mais il y a aussi sa meilleure amie Willow dont le passage à l’âge adulte n’a pas été facile, ainsi que les tueuses en sommeil qui sont révélées dans la saison ultime de la série, sans parler de ses propres vilains féminins, de Faith, l’anti-thèse de Buffy, à Gloria la déesse sans pitié. Dans le spin-off de Buffy, Angel, on peut également citer Cordelia, découverte comme une peste écervelée et méchante dans la série-mère et qui finit par devenir un être de lumière, ou encore Fred/Illyria… Joss Whedon, anti-féministe et misogyne ? Certainement pas.
D’autant plus que dans Avengers : L’Ère d’Ultron, il me semble que c’est le seul film du MCU où il n’y a pas de plan boobs (ou booty) sur Scarlett Johansson (elle était d’ailleurs souvent très couverte : la scène de la fête au début du film où elle dragouille Banner, n’est-ce pas un petit bidon de grossesse que l’on voit sous sa jupe ? hum ?).

Je suis triste pour Joss Whedon, qu’il ait été remercié ainsi par ses pseudo-fans après ce qu’il a apporté au MCU, mais hé ! Nous vivons dans un monde où Beyoncé est considérée comme une « artiste féministe », alors il ne faut pas s’étonner.

***

Et voilà, c’est tout pour ce retour vers Avengers : L’Ère d’Ultron. Je n’ai pas parlé de certains clins d’oeil comme le caméo de Stan Lee (« Excelsior ! »), ni de Jocasta la femme d’Ultron, mais si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice (soyons fou), n’hésitez pas à laisser un petit commentaire 🙂

Prochain film de super héros à décortiquer : Ant-Man !

>>> Découvrir ma critique du film sans spoiler
>>> Mes articles spoilers sur le MCU – Phase 2 : Les Gardiens de la Galaxie – Captain America – Le Soldat de L’Hiver – Thor – Le Monde des Ténèbres – Iron Man 3
>>> La Phase 3 de Marvel + MàJ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s