[SUMMER TV] Quelques séries à (re)découvrir cet été

tv_beach

Pour ceux qui ne le savent pas, je boulotte aussi des séries TV (c’est juste que je manque de temps pour blablater dessus). Mais comme l’année dernière, je m’en vais vous faire un petit tour d’horizon des séries que je compte bien regarder et/ou binge-watcher cet été. À vos marques, prêt… glandouillez !

UnReal – Saison 1

unreal-header

Le pitch : Les coulisses d’une émission de dating à travers les yeux d’une jeune productrice dont la mission est de manipuler les candidats afin d’obtenir les rebondissements dramatiques nécessaires à la vitalité du programme…
Créée par Marti Noxon et Sarah Gertrude Shapiro
Genre : comédie, drame
Avec Shiri Appleby, Constance Zimmer, Craig Bierko

Mon avis : Série en cours découverte il y a quelques semaines, Unreal est diffusée sur Lifetime et se trouve être la petite pépite addictive de l’été. Si vous n’avouerez jamais que vous avez un petit faible pour les émissions type Le Bachelor, vous allez adorer cette série qui se déroule dans les coulisses de production d’une émission similaire. Un prince charmant british, une dizaine de candidates cochant tous les stéréotypes usuels (la méchante, la bimbo, la paysanne, etc…) et une équipe prête à tout pour faire les meilleures audiences possibles. Scandales et magouilles douteuse sont au programme, pour un ensemble sulfureux, tordu mais ça fonctionne : les candidates sont poussées au pire et la production n’a aucune limite. Si la réalité n’est pas aussi osée, UnReal est aussi vicieuse, politiquement correcto-trashouille qu’irrésistible.
Les + : revoir Shiri Appelby dans un rôle adulte, les propos révoltants tenus avec beaucoup de désinvolture par Quinn, la romance impossible et le scandale
Le – : une série à fort potentiel malheureusement diffusée sur Lifetime (l’équivalent de Téva), donc forcément bridée pour plaire à l’équivalent US de la ménagère de moins de 50 ans

Orphan Black – Saison 1 à 3

AA_orphanblack_thumbnail_s2_02_web

Le pitch : Marginale et orpheline, Sarah est témoin du suicide d’une femme. Après réflexion, elle décide de prendre l’identité de cette dernière, qui lui ressemble étonnamment. Elle découvre qu’elles sont en fait deux clones, que d’autres existent et sont la cible d’un tueur qui tente de les éliminer une à une.
Créée par Graeme Manson, John Fawcett
Genre : science-fiction, thriller
Avec Tatiana Maslany, Dylan Bruce, Jordan Gavaris…

Mon avis : J’en avais souvent entendu parler et en bien, et puis récemment je me suis lancée sur cette série américo-canadienne, injustement méconnue (bien que l’actrice principale Tatiana Maslany ait eu sa problème nomination aux Emmys). La première saison est plutôt sympa, car l’intrigue évolue au rythme des découvertes de Sarah qui, en même temps, cherche à échapper à son violent ex, tout en prenant la place d’une flic, un clone d’elle, qui vient de se suicider. Chaque épisode sont plutôt denses, mais les saisons sont courtes (10 épisodes) donc facilement regardable. Entre expériences interdites, survival et quête de liberté, Orphan Black semble plutôt bien taillé pour tenir la route. De plus, la performance de Tatiana Maslany est impressionnante car elle incarne tous les clones. Chapeau !
Les + : les personnalités différentes des clones (la mère de famille est hilarante), la tension grandissante à chaque épisode
Les – : j’en suis qu’au début de la saison 2, je regrette un peu le ton décontracté de la première saison mais… tout peut encore changer !

Orange Is The New Black – saison 1 à 3

OITBNseason3

Le pitch : Entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsistent dans le quotidien des inoubliables prisonnières.
Créée par Jenji Kohan
Genre : comédie, drame
Avec Taylor Schilling, Kate Mulgrew, Danielle Brooks…

Mon avis : Ah… Orange Is The New Black est un coup de cœur qui dure depuis deux ans. La première saison posait le décor : une femme Blanche (détail important dans la série), apparemment bien sous tous rapports, se voit obligée de passer un an en prison pour un crime qu’elle a commis dix ans auparavant. S’ensuit alors la découverte du monde carcéral version féminin, si on est loin des séries Oz ou Prison Break, OITNB (pour les intimes et les flemmards) n’en adoucit pas moins la dureté. Clan, guerre des nerfs et de pouvoirs, mais aussi beaucoup d’humour et pas mal d’amour, la série propose des personnages haut en couleurs, à travers leurs histoires avant et pendant la prison. La saison 2, elle, était déjà bien plus dark avec le retour d’une ex-détenue venue crever la petite bulle qui laissait penser que, oh bah la prison c’est rigolo en fait, en déclarant une guerre sournoise a laissé beaucoup de traces.
Cette année, la saison 3 respire à nouveau sans pour autant perdre son esprit féroce, nous faisant passer du rire aux larmes. Les saisons sont courtes (13 épisodes) mais chaque épisode vaut le détour.
Les + : le personnage principal n’est pas forcément le plus intéressant, la variété de personnalités et de parcours, pas de fioritures sur le monde carcéral (ce n’est pas une série girly à proprement parler), bel équilibre entre l’humour et le drame
Les – : … rien à signaler, à part une héroïne souvent énervante 😀

>>> Mon bilan série de l’année
>>> Les séries annulées pour 2015/16
>>> Les séries confirmées pour 2015/16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s