[CRITIQUE] Sharknado 3 – Oh Hell No ! : la saga d’Anthony C. Ferrante

Sharknado3

Le 23 juillet dernier, pendant que Syfy diffusait le 3ème volet de la saga, Sharknado : Oh Hell No !, j’étais invitée à l’Aquarium de Paris pour un face à face avec quelques (petits) requins avant la projection du film.

>>> Découvrez mes photos de la soirée sur Facebook

sharknado_night

Le pitch : Encore plus destructrices qu’auparavant, les tornades de requins ravagent tout sur leur passage. Elles font leur apparition par centaines et bientôt ne formeront qu’une tornade géante. Fin devra une nouvelle fois trouver une solution pour stopper cette folie dévastatrice. Un combo parfait de requins, d’hémoglobine et d’humour saura ravir les amateurs du genre.

Si le terme « nanar » est couramment utilisé pour décrire les films Sharknado, il faut tout de même noter qu’ils ne le sont pas. En effet, la saga Sharknado démarre grâce à un téléfilm qui a connu un buzz incroyable. Et pourtant, Sharknado ne se démarque pas des autres films Asylum en combinant des requins insatiables, des situations improbables et des effets spéciaux grossiers. Pourtant, le concept a plu, faisant du premier Sharknado un succès quasi-planétaire… pour les amateurs du genre.
Dans ce troisième volet, le réalisateur Anthony C. Ferrante réunit à nouveau la famille Shepard, aux prises avec de nouvelles tornades pleines de requins.
Sharknado 3 : Oh Hell No ! ne perd pas de temps pour entrer dans le vif du sujet. Malgré des efforts notables pour construire un scénario qui tient la route, en vain, ce sont surtout les attaques de requins qui font vivre le film qui oscille sans cesse entre le délire divertissant et le ridicule jubilatoire. Sharknado 3 : Oh Hell No ! assume fièrement la grossièreté de son ensemble et si l’image est nettement moins dégueulasse que dans le premier film, Anthony C. Ferrante conserve une mise en scène grotesque, en allant toujours plus loin. Entre des punchlines mémorables et des scènes complètement invraisemblables où les effets spéciaux bas-de-gammes annulent le coté gore des attaques de requins et maximisent le fun, Sharknado 3 : Oh Hell No ! tient ses promesses avec un spectacle suffisamment barré et drôle pour divertir, jusqu’à un final inspiré (mix étrange et low-cost entre Star Wars, Armageddon et Gravity), habité par des acteurs qui n’ont pas peur d’en faire des tonnes.

Si Sharknado 3 : Oh Hell No ! a su éviter la répétition et proposer une « histoire » neuve par rapport aux précédents téléfilms, l’élément de surprise et de découverte n’est plus là. Certes, le casting est renforcé par le retour de Cassie Scerbo (Nova), la présence de David Hasselhoff et Frankie Muniz, ainsi que quelques caméos surprises, du coup, le film d’Anthony C. Ferrante s’en sort parce qu’il réussit à proposer des situations nouvelles tricotées sur un scénario impossible. La saga Sharknado plait justement grâce à cette dualité paradoxale, tant le coté absurde du téléfilm est trop présent, mais parvient à conserver son pendant jubilatoire et satisfaisant. Mais finalement le coté too-much finit par rattraper un ensemble épuisé qui a déjà atteint ses limites. Il serait peut-être temps de changer de recette, mais vu la fin ouverte… il est bien possible qu’un quatrième voit le jour.

En conclusion, Sharknado 3 : Oh Hell No ! répond amplement aux attentes de ses fans, en proposant un opus plus gros, plus violent et plus sanglant que les précédents. Mais en voulant faire plus avec un concept déjà improbable, les limites deviennent rapidement invisibles et le coté grotesque de Sharknado finit par rattraper une saga qui montre des signes de fatigues. À voir.

>>> Suivre l’actualité Canalsat et Syfy sur Twitter
>>> Découvrez mes photos de la soirée sur Facebook

 

Merci Syfy et Canalsat pour cette soirée. On remet ça quand vous voulez 😀

Publicités

2 réflexions sur “[CRITIQUE] Sharknado 3 – Oh Hell No ! : la saga d’Anthony C. Ferrante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s