Rattrapage 2015 : Le Tout Nouveau Testament, de Jaco Van Dormael

toutnouveautestament

Le pitch : Dieu existe. Il habite à Bruxelles. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Sa fille c’est moi. Je m’appelle Ea et j’ai dix ans. Pour me venger j’ai balancé par SMS les dates de décès de tout le monde…

L’univers de Jaco Van Dormael est insaisissable et que l’on aime ou pas ses films, il serait de mauvaise fois de nier son originalité et la suite dans ses idées. En 2009, il était à l’origine de l’étrange, poétique et mélancolique Mr. Nobody et explorait les vies parallèles d’un petit garçon déchiré par la séparation entre ses parents. 6 ans plus tard, le réalisateur belge revient avec Le Tout Nouveau Testament, une comédie noire sur le genre humain, sous le joug d’un Dieu méchant qui se fait un plaisir à nous torturer.
Si l’idée de départ est aussi cruelle que jubilatoire, Le Tout Nouveau Testament tranche avec le film précédent de Jaco Van Dormael. Si Mr. Nobody noyait le désespoir dans la couleur, ici le traitement colle au visuel. En effet, le film évolue dans un monde gris et terne, hanté par des personnages tristes qui viennent débiter leurs histoires dans une sorte de mini-sketchs à l’enfilade. L’ambiance est rapidement plombée et il est difficile d’y retrouver l’humour latent ni l’objectif réel du film, tant Le Tout Nouveau Testament a bien du mal à équilibrer la caricature caustique et le sérieux de son observation. Résultat, non seulement l’ennui n’est pas loin, mais surtout la déprime en sortant de la salle.

Au casting, Jaco Van Dormael sait s’entourer : Benoit Poelvoorde (Une Famille À Louer…) est génial en Dieu irascible, tandis que François Damiens (La Famille Bélier…) et Catherine Deneuve (La Tête Haute…) animent le film. Par contre, j’ai eu plus de mal avec la jeune Pili Groyne (Deux Jours, Une Nuit…) dont le rôle me semble finalement inutiles, ou encore Yolande Moreau (Neuf Mois Ferme…) en femme soumise et transparente.

En conclusion, Jaco Van Dormal réécrit un Le Tout Nouveau Testament loufoque mais ampoulé par une ambiance grise et un poil dépressive. À éviter, histoire de garder le sourire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s