[SPOILERS] Deadpool : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM.

Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps.
Surtout si vous êtes fan de… Non ! Vous en avez trop lu, partez. Pour ma critique sans spoiler du film, c’est par ici.

Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?

***

deadpool_imax

Depuis quelques jours, Deadpool est sorti en salles en France et dans le monde, explosant par la même occasion un record au box-office en engrangeant 260 millions de dollars dès le premier week-end (soit, le meilleur score pour une origin story).

Autant dire que la Fox a su parier sur le bon cheval et, après 5 ans d’hésitation, faire ce Deadpool complètement déjanté était LA bonne idée (oui, car entre temps Ryan Reynolds nous avait confié ce jour-là qu’au départ la Fox avait accepté un film, mais avec une violence modérée, sans gros mot, sans sexe, sans fun… sans aucun intérêt).
Drôle, trashouille et loin des codes classiques de super-héros, Deadpool est le parfait anti-héros que nous attendions, aussi irrévérencieux que divertissant et le film ne déçoit finalement jamais, grâce à un personnage en roue libre et détonnant.

Oui mais voilà, ce n’est pas gagné pour autant, car Deadpool et Ryan Reynolds reviennent de loin. Après une première apparition dans X-Men Origins – Wolverine en 2009, c’est la douche froide. Alors que pendant la première partie du film de Gavin Hood, quand Wolverine rejoint l’Arme X, le Wade Wilson de l’époque nous régale de quelques vannes… ok… avant de disparaître (ce n’est pas son film après tout) et de revenir… sans bouche ! Souvenez-vous :

Deadpool-Xmen-Origins-Wolverine

My god, cette image est atroce. Deadpool, muet ? Pardon Gavin – ou la personne qui a été derrière cette idée complètement débile – mais as-tu déjà lu un comics avec Deadpool dedans ? Sans être un expert de comics, il suffit d’une aventure pour découvrir que son personnage est un poil dérangé, prompt à la violence, hyper sûr de lui et surtout conscient de son état de personnage de bande-dessinée (comic awareness) puisqu’il parle beaucoup, souvent au lecteur, ou donne des aides à la lecture si quelqu’un est perdu. Alors franchement, le rendre muet, c’était juste mettre un gros F… en pleine tronche des fans. Je ne parle même pas des épées…
Tout ça pour lui couper la tête en plus. Bref. Oublions ça car Deadpool 2.0 est bien là. Yeah !

Plus proche des comics… mais différent

Deadpool_Comic

Le film de Tim Miller suit les grands lignes de l’histoire de Deadpool (Le Cancer, toussa toussa…) mais propose une origin story originale. Ici, on ne mentionne pas l’Arme X ni le fait que son gêne mutant est un dérivé de celui de Wolverine (qui n’apparaitra pas dans le film non plus malgré de nombreuses mentions), par contre le film conserve le penchant sadique de l’expérience via Francis/Ajax, qui s’amuse à torturer Wade juste parce qu’il l’agace. Globalement, la transformation de Wade Wilson en Deadpool est similaire et le personnage est fidèle au comics jusqu’à son goût pour l’auto-mutilation et le plaisir de faire joujou avec ses propres blessures.
Ensuite, l’histoire de vengeance reste classique, plus centrée à développer l’univers du héros ainsi que son caractère, mais certains détails viennent rappeler ses origines comics, comme la présence de Al par exemple, un personnage qui existe aussi dans les comics, mais dans une version un peu plus fun dans le film (quoique…).
Les bases sont posées, Deadpool est vivant, drôle et on a hâte de le revoir… mais Deadpool peut-il survivre en solo ? Telle est la question.

La scène post-générique

deadpool_cable_fun

Il faudra attendre la toute fin du générique pour découvrir une scène post-générique, la tradition dans les films de super héros. Deadpool ne déroge pas à la règle ni à son style, en réapparaissant à la fin, vêtu d’un peignoir (normal après une folle journée huhuhu…). D’abord, il joue l’étonné et nous prévient que le film est fini et qu’il faut partir. « Vous attendez un teasing sur Deadpool 2 ? Nous n’avons pas ce genre de budget. » Coupure. Et puis le voilà qui revient et finit par dévoiler ses plans : ok, il y aura bien un Deadpool 2 et même que dedans, il y aura Cable. Généralement, à ce moment-là, 80% de la salle se dit « hmmm, ok, Cable. Super, donc ? », tandis que les 20% restants jubilent : X-Force is coming ! (Statistiques non officielles)

>>> Qui qu’est donc Cable ?

cable_xforce

Pour faire simple, et parce que nous avons tous Google et Wikipédia, est un X-Men (X-Man) assez connu (d’ailleurs j’en ai déjà parlé rapidou ici, parce que je suis trop une visionnaire t’as vu), qui est le fils de Cyclope et de Madelyne Prior (un clone de Jean Grey, pour faire court). Blablabla, au détour de plusieurs aventures, il en décout plusieurs fois avec Deadpool et ces deux-là finissent même par devenir bons copains, allant jusqu’à faire équipe ensemble dans les comics Cable & Deadpool. Oui, comme un vieux couple, puisque les opposés s’attirent : si Deadpool est bavard comme une pie, Cable est plutôt du genre gros (très gros) bras grognon. Coté pouvoirs, Cable est bien loti car il a des pouvoirs télékinésiques et télépathiques, limités par un virus chelou qui le bouffe petit-à-petit, ce qui ne l’empêche pas de constamment se trimballer des gros gros flingues de fou (c’est un peu sa marque de fabrique).

>>> X-Force, c’est quoi ?

xforce

Remettons un chouilla les choses en place. Quand on regarde Deadpool et qu’on tend un peu l’oreille, il est évident que le film se situe dans la nouvelle timeline de la saga X-Men. Toujours est-il que la saga X-Men touche à sa fin et même si ce n’est pas le cas, la Fox ne peut absolument pas rivaliser avec Marvel Studios ou Warner avec une seule team de super héros à son actif – même si la suite des Quatre Fantastiques est toujours officiellement prévue, son succès n’est pas assuré.
De l’autre coté, Deadpool s’annonce comme un franc succès, mais clairement, ce héros en solo ne pourra jamais fonctionner tel quel en film. Si certains se demandent pourquoi il n’y pas d’autres films sur Hulk, par exemple, (en dehors des problèmes de licences, de droit, etc…), c’est aussi parce que les aventures du Géant de Jade peuvent être redondantes et difficilement adaptables au cinéma (Planet Hulk ? Hum ? Chuuut). Pour Deadpool c’est un peu pareil, s’il a ses propres aventures (parfois bien farfelues avec des dinos géants…), le personnage est si imposant et envahissant que les films finiraient par être des copiés-collés annihilant le charme cinglant de cet anti-héros. Et puis perso, du peu que j’ai lu, je préfère voir Deadpool avec d’autres héros (en fait j’aime pas trop les arcs solos en général chez Marvel). Du coup, il faut le tempérer et faire évoluer tout ça, et le meilleur moyen, c’est de développer X-Force : une autre team de super héros mutants, capable d’épauler les X-Men et de faire face aux Avengers et autre Justice League au box-office.

xmen-xforce-concept-art

Créée à partir d’un dérivé des jeunes X-Men, X-Force est surtout composée de mutants, dont Warpath (brièvement vu dans Days Of Future Past), Cable et Domino… entre autres. Si le groupe a évolué au film des années, ces trois mutants-là forment un socle solide et adaptable au ciné, notamment parce qu’il y a fort à parier que Domino (très attendue par les fans) fasse rapidement son apparition au cinéma.
Deadpool dans tout ça ? En tant que vieux pote, il servira surement de lien pour développer X-Force sur grand écran (comme Iron Man l’a fait, cinématographiquement parlant, avec les Avengers, voyez ?). D’ailleurs, d’après les infos qu’on trouve sur le net, il ferait même parti des Uncanny X-Force qui ont été formés par Wolverine après qu’il ait découvert qu’Apocalypse n’était pas vraiment mort.
Voilà ce qui se passe quand on fouille trop : on se spoile tout seul. Et toc.

>>> Qui pour jouer Cable ?

cable_domino

Si Deadpool se marre en évoquant Dolph Lundgren, Mel Gibson ou -soyons fou- Keira Knightley, un volontaire s’est déjà manifesté : Stephen Lang (vu dans Avatar). Il faut dire que la ressemblance est plutôt pas mal quand même. Les fans, eux, militent déja pour Liam Neeson sur le net.
Pour Domino je verrai bien Rooney Mara, perso. Ou Keira Knightley, tiens, vu qu’elle a déjà joué une autre Domino (Harvey) dans un film éponyme (et même que ça lui allait bien).

Le plein de références

Le terme de « comic awarness » qui caractérise Deadpool s’adapte à merveille dans le film qui croule sous les références pop. À défaut de faire de réels clins d’oeil aux comics (c’est clair que le film manque d’easter egg), Deadpool multiplie les références à d’autres films. Si la meilleure vanne reste « McAvoy ou Stewart ? », quand Colossus l’arrête et veut l’emmener voir le Professeur X, Deadpool ne s’arrête pas en si bon chemin, citant au passage Star Wars, Matrix, Alien 3, Green Lantern ou même le film culte de John Hughues, La Folle Journée de Ferris Bueller (scène post-gen). Oh, et évidemment, un petit clin d’oeil à l’autre version de Deadpool issue de X-Men Origins, au début quand Colossus le frappe et que la scène devient un flashback ouvrant sur une figurine… Cette figurine est la réplique de la précédente version de Deadpool (sans bouche avec des épées dans le bras).deadpool_figurine

Et pis sans déconner je trouve que le faux Agent Smith à des faux airs de Sir Patrick Stewart, non ?

Autre surprise aperçue dans le film, c’est qu’on aperçoit rapidement Marrow, une autre mutante, dans le labo où Wade sert de cobaye (future alliée ou ennemie ?) :

deadpool-trailer-marrow-163982

La langue bien pendue de Deadpool permet aussi de désamorcer des situations qui auraient pu être gênantes si elles avaient été ignorées, comme le fait que le chateau des X-Men est constament vide et qu’il n’y a que deux mutants. Problème de budget ? Oui, Deadpool assume son budget réduit et le revendique.

Derrière ces références franches et claires, il y a aussi celles qui sont plus ou moins discrètes. Quand Deadpool se moque d’Angel (Gina Carano) sur son super-atterrissage (vers la fin, quand elle saute du haut d’un immeuble), c’est Iron Man que l’on retrouve dans la position du corps d’Angel lorsqu’elle atterrit : un genou à terre, le poing aussi, l’autre bras en arrière et l’air badass. « Ils le font tous », en effet oui… mais surtout Iron Man.

ironman_landing
Autre chose qui m’a sauté aux yeux, c’est à la fin, lorsque tout s’écroule et que la plateforme sur laquelle Deadpool et Francis s’affrontaient tombe, pendant un bref moment, l’inclinaison de la plateforme fait vachement penser à un héliporteur des Avengers. C’est que moi ou bien ?

Oh, et puis : Captain Deadpool ? Ou plutôt Captain Obvious… 😀 même qu’il a aussi sa propre chanson (cf. Captain America – The First Avenger).

Stan Lee, le pro du caméo

Deadpool est si cool qu’il fallait offrir un caméo en or à Stan Lee, qui, comme souvent, apparait dans les films de super héros pour le plus grand plaisir des fans. Cette fois, c’est dans un strip club que le nonagénaire tient un petit rôle alors qu’il présente une nouvelle effeuilleuse qui monte sur scène. Petit coquinou, va.

Les questions qui restent en suspens

copycat

Parlons peu, parlons bien. Même si on s’amuse bien devant Deadpool, il me reste deux questions sans réponse (minimum).
La première est plutôt une réflexion : alors que le film mise sur un anti-héros qui casse les codes, peut-on réellement accepter un tel happy-end ? Quitte à proposer des personnages qui ne répondent à aucune règle, même si le méchant est plutôt manichéen, c’est tout de même dommage que le film n’aille pas jusqu’au bout en butant Vanessa, pas vrai ?
Qu’on ne se méprenne pas, j’aime beaucoup la fin du film tel qu’il est et si Francis Whatsmyname avait tué Vanessa, la bonne humeur et le grain de folie de Deadpool n’auraient pas survécu, pour transformer le héros en simple revanchard trainant un coeur brisé et une tristesse inconsolable. Pourtant, dans tout ce délire qu’est Deadpool qui ose aller à contre-sens de tous les films de super héros, il y avait là l’occasion de ne pas tomber dans le cliché du happy-end en tuant Vanessa. C’aurait été une belle scène.
Mais alors, y a-t-il une raison derrière tout ça ?
Et bien si on cherche bien (et pas très longtemps, en fait), le personnage de Vanessa Carlysle existe également dans les comics sous le nom de Copycat, une mutante (prostituée) capable de changer d’apparence (comme Mystique, sauf que Copycat peut aussi copier leur pouvoir – cf. Spoilers X-Men Of Future Past – Rogue Cut si t’as pas compris) qui rencontre Deadpool en infiltrant X-Force sous l’apparence de Domino. Si dans Deadpool l’histoire ne dit pas si cette version de Vanessa est une mutante, en y réflechissant on pourrait se demander pourquoi une jeune femme (même mutante) très dans un bar aussi mal famé, prenant le risque de tomber sur un gros barbare prêt à la violenter. Et vu comment elle se défend face à « Fat Gandalf », on pourrait même penser qu’elle sait bien se défendre.
Vanessa dévoilera-t-elle son jeu dans un Deadpool 2 ?

Autre question : à la fin du film, quand Negasonic fait tout péter, on voit Colossus sauver l’ado mutante et Angel (Gina Carano) des débris. Et puis pouf, plus d’Angel du tout. Est-elle en vie ? Est-elle morte ? Reviendra-t-elle dans la suite ou est-ce un simple loupé au montage ?

Question bonus : dans les comics, Wade Wilson devient Deadpool en participant aux expériences menées pour l’arme X. Pour des raisons évidentes, l’histoire est réécrite et transporte notre héros dans un nouveau laboratoire, avec un faux Agent Smith en recruteur et Francis en tortionnaire. Au début du film, on voit Francis effectuer une livraison et plus tard on apprend que l’expérience que subit Wade était sensée le transformer en super-esclave, tenu en laisse par un collier inhibiteur, pour servir le plus offrant. Très bien, très bien. Et ensuite ? D’où vient se laboratoire (du Canada ? *wink wink*) ? Que deviennent les autres cobayes ? Où vont-il ? Qui se cache derrière tout cela ? Aura-t-on des réponses dans Deadpool 2 ?

***

deadpool_bro

Voilà, c’est tout pour le moment. Et vous, qu’avez-vous pensé du film ? Pensez-vous que tous les films de super-héros devraient être Rated R pour assurer le show (comme sont annoncés la prochaine adaptation de Spawn et le prochain The Wolverine 2) ?

Si vous avez la moindre remarque, sur le film ou cet article, n’hésitez pas 🙂

>>> Merci à mon poto Captain Blogbuster pour ses corrections, allez voir son blog il est cool ^^

>>> Prochain rendez-vous super-héroïque : Batman v Superman – L’aube de la justice \o/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s