[SPOILERS] X-Men Apocalypse : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ
QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM.

Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps.
Surtout si vous êtes fan de… Non ! Vous en avez trop lu, partez. Pour ma critique sans spoiler du film, c’est par ici.

Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?
Préparez-vous un casse-croûte, ça va être long !

***

xmen_apocalypse_villains

X-Men Apocalypse est en salles depuis deux semaines et son résultat au box-office le positionne, pour l’instant, au bas du classement des films de la saga. Le dernier volet X-Men réalisé par Bryan Singer, le « papa » de la franchise, a beaucoup divisé, moi la première. Si le spectacle est là, en regardant de plus près certains détails narratifs ne sont pas vraiment convaincants, le films a tendance à se réfugier dans de la démonstration (de pouvoirs/effets spéciaux) et à meubler, au lieu de véritablement passer à l’action en affrontant un Apocalypse trop passif et bavard, tout en délaissant certains personnages en cours de route.
C’est le moment de se pencher sur le film, de la scène post-générique pleine de mystère à la boucle temporelle imposée par Bryan Singer, en passant par la rage Berserker, le réveil du Phoenix et l’inutilité de Jubilee. C’est parti !

Une scène post-générique bien Sinistre

Description : Retour à Alkali Lake. Un groupe de paramilitaires procède au nettoyage de la base du Colonel William Stryker après les dégâts causés par Wolverine. Un homme en costume noir, portant une mallette, traverse les couloirs fraîchement nettoyés d’un pas décidé. Il se rend dans une salle qui servait de laboratoire, ouvre une armoire et s’empare d’une fiole. Elle contient un échantillon de sang, étiqueté Weapon X (Wolverine). L’homme ouvre sa mallette. La fiole est rangée aux côtés d’autres fioles, de différentes couleurs. L’homme referme sa mallette. Sur la serrure, on peut lire deux mots : Essex Corporation…

mr sinistre

Qui dit Essex Corporation dit Nathaniel Essex, alias Mr Sinistre. À l’origine, ce personnage est un scientifique qui a déjà croisé la route d’Apocalypse, ce dernier l’ayant transformé en créature immortelle. Comme Stryker dans les premiers X-Men, ce dernier est fasciné par les pouvoirs des mutants et grâce à Apocalypse, il a accédé à des pouvoirs exceptionnels (super force, télékinésie, métamorphe…) allant même jusqu’à la possibilité de se régénérer et de survivre grâce à des clones.

>>> Qu’est-ce que cela signifie pour les films ? C’est là que le mystère s’épaissit. Cette scène est directement liée à Wolverine, dont le prochain film est prévu pour 2017. Bien que cela n’est pas totalement confirmé, le titre de cet opus serait Old Man Logan comme l’avait teasé Hugh Jackman lors du dernier Comic Con. Depuis, pas grand choses sur le sujet, d’autant plus qu’on peut se demander comment l’histoire pourrait tenir en film puisque dans le comics, le héros rencontrent pas mal de personnages licencés Marvel Studios (Red Skull, Hawkeye, Hulk…). Mais en même temps, on se disait la même chose lorsque Civil War a été annoncé et Marvel Studios a réussi à contourner le problème, non ? C’est en tout cas ce que soutient Mark Millar (le scénariste d’Old Man Logan) en disant que les autres personnages ne sont pas si importants que ça (voir remplaçables).
Seul hic : Old Man Logan, comme son nom l’indique, met en scène un Wolverine vieillissant et, vu la capacité du mutant à se régénérer, il est facile de comprendre que l’histoire se déroule dans le futur… Sauf que X-Men Apocalypse se déroule dans le passé et que le prochain film X-Men sera situé dans les années 90.

x23

Donc finalement, cette scène pourrait aussi bien teasé le prochain X-Men et le développement de l’Arme X (qui a toujours été effleurée dans les films mais jamais vraiment abordée)… ou bien le prochain Wolverine dont le synopsis n’a toujours pas été dévoilé. La seule info que nous avons à ce sujet, c’est que ce sera la dernière contribution de Hugh Jackman… mais pas nécessairement la fin de Wolverine (?). Certains salivent d’avance avec la potentielle arrivée de X23 (teasée par Bryan Singer pour remplacer Wolverine), mais s’inquiètent de voir ce perso révéler des problèmes anachroniques. Arf ! Attention, ne confondons pas X23 et Lady Deathstrike !

Lady Deathstrike dans X-Men 2

Weapon X : Wolverine enragé

Un film X-Men sans Wolverine, cela semble impossible. Pourtant, dans X-Men Apocalypse, le mutant griffu n’est pour une fois pas le centre du monde mais s’offre une scène géniale, probablement la meilleure scène du film d’ailleurs !
Alors que certains mutants ont été capturé par Stryker et gardé prisonniers à Alkali Lake, Jean Grey, Cyclope et Diablo tentent de leurs venir en aide mais les pouvoirs de téléporteurs de Diablo l’empêchent de les sauver (petit rappel d’une scène similaire dans X-Men 2 avec les enfants mutants capturés par Stryker et rendus inaccessibles grâce aux pouvoirs de Jason). Grâce à ses pouvoirs mentaux, Jean empêche les gardes de les voir tandis qu’ils évoluent dans la forteresse, jusqu’au moment où, alors qu’ils sont repérés, ils vont se cacher dans une pièce. Cellule renforcée, grognements… Bryan Singer fait monter la sauce alors que Jean décide de relâcher ce qui se cache dans la cellule sur les gardes qui les traquent. Evidemment, c’est Wolverine qui fait son apparition, plus bestial que jamais, toutes griffes dehors (snikt !) et le poil hirsute.

Du show Wolverine, on en a déjà eu : Hugh Jackman musclé à mort, hurlant et découpant tout sur son passage… X-Men Origins: Wolverine, X-Men 3 – L’Affrontement Final.. ça on connait. Mais ce Wolverine-là, enragé, meurtrier et complètement sauvage, c’est la première fois. Cette scène fait penser à la Berserker Rage, ce moment où le mutant perd tout contrôle et se déchaîne. Cela correspond plutôt bien à l’état que l’on peut imaginer d’un Wolverine traumatisé, amnésique et emprisonné dans le noir après avoir subi une expérience horriblement douloureuse. Voilà un coté sombre de Logan qui n’avait jamais été exploré jusque là, puisqu’il était toujours cantonné au rôle de l’anti-héros bougon au grand cœur. Pourtant, souvenez-vous, quand Hugh Jackman a décroché le rôle et même après le premier X-Men, les fans n’étaient pas ravis : l’acteur australien est bien plus grand que le Wolverine petit et trapu décrit dans les comics, tandis que le personnage était bien trop adouci et, jusqu’à aujourd’hui, on peut dire que ses films solos restent discutables. Mais le pouvoir conquérant du célèbre mutant associé à l’interprétation de l’acteur en ont fait une valeur sûre de la saga X-Men, même si on restait toujours perplexe devant certaines de ses mises en avant (la partie de « chasse en forêt » dans X-Men 3, le fait que ce soit lui qui remonte dans le temps dans DOFP…).
Peu de temps après la sortie de Deadpool, la Fox a rapidement annoncé que Wolverine (3) sera lui aussi un film trash et violent. Aujourd’hui, après avoir vu le « caméo » de Wolverine dans X-Men Apocalypse, je n’ai qu’une hâte : renouer avec ce héros malgré-lui, torturé, meurtri… mais dangereux et violent. Est-ce possible ?

X-Men Days Of Future Past : Mystique/Stryker ? WTF ?

stryker mystiquej

Si X-Men Apocalypse répond finalement à la question en suspens depuis Wolverine – Le Combat de l’Immortel, à savoir : comment Wolverine a-t-il récupérer ses griffes en adamantium ?, le dernier film de Bryan Singer vient à nouveau foutre le boxon.
Souvenez-vous, dans X-Men Days Of Future Past, une scène post-générique montre Stryker entrain de récupérer le corps noyé de Wolverine. Alors que ce dernier se réveille, Stryker se tourne face à la caméra et là ses yeux changent, révélant en fait que c’était Mystique qui avait pris son apparence.
Du coup, je me demandais : pourquoi ? Quelles étaient les motivations possibles de la mutante qui a toujours, bonne ou méchante, défendu la vie des mutants, pour soumettre Logan à une expérimentation aussi horrible (l’Arme X)… uniquement pour lui redonner ses griffes en adamantium ?
La réponse est simple : il n’y en a pas et Bryan Singer élude totalement cette question qu’il nous avait mis en tête, transformant la scène post-générique de DOFP en teasing gratuit et inutile. Vraiment Bryan ? Tu pensais vraiment qu’on aurait oublié une scène pareille ??

Direction X-Men 1 ?

Cette façon d’ignorer la scène post-générique du film précédent n’est que le début d’une série d’indices qui me font penser que Bryan Singer n’a finalement qu’un seul objectif : Brett Ratner a saccagé sa trilogie, Matthew Vaughn a redonné vie à la saga… Et Singer est rapidement revenu dans la partie pour récupérer SA franchise. Si Days Of Future Past a réécrit la timeline X-Men en changeant le passé, avec X-Men Apocalypse, Bryan Singer s’assure que les films bouclent la boucle avec X-Men 1 en installant les sous-intrigues qui vont correspondre au moment où on a découvert les héros pour la première fois.

x-men-wolverine-gifs-animes-08324

Résumons :

  • La rencontre entre Jean Grey et Cyclope (+ le teasing des pouvoirs puissants de Jean) >>> Dès X-Men 1, c’est un couple officiel et, au cours de la trilogique, le professeur X s’inquiète des pouvoirs difficilement contenus par Jean,
  • l’Arme X / Alkali Lake / Logan amnésique >>> teasing dans X-Men 1, exploré dans X-Men 2,
  • la rencontre entre Logan et Jean qui lui rend une partie de sa mémoire >>> ce qui expliquerait le lien indicible entre les deux mutants durant toute la première trilogie,
  • la mort d’Havok et le message qu’il laisse à Cyclope >>> Cyclope était sensé prendre le lead des X-Men, mais bon… on a tous vu X-Men 3,
  • le réveil du Phoenix pourrait expliquer pourquoi Charles Xavier a toujours tenté de contrôler les pouvoirs de Jean dans la première trilogie X-Men
  • la reconstruction de l’école de Charles Xavier…

Je continue ?
Finalement, on pourrait se demander si le fait de ne faire qu’un cameo avec Wolverine n’était pas mûrement réfléchi : en effet, une rencontre avec Beast aurait pu tout faire tomber par terre…

imveryserious

Ah il nous a bien enfumé le Bryan Singer. Days Of Future Past était l’occasion de repartir sur des nouvelles bases et d’explorer de nouvelles intrigues autour des mutants dont le parcours aurait dû être changé à partir de 1973. Certes, Charles Xavier a une promesse à tenir, celle qu’il a fait à Wolverine, au sujet de ré-ouvrir son école et de partir à la recherche de Jean, Scott et des autres X-Men (dont Tornade également, mais visiblement le Professeur s’est arrêté en cours de route).
Alors que certains s’escriment à redéfinir les timelines de la saga X-Men, personnellement j’ai simplement l’impression que Bryan Singer s’assure juste que la saga tourne à l’infini dans une boucle temporelle en reliant les deux timelines, faisant de First Class, DOFP (la partie dans le passé) et maintenant Apocalypse la prélogie d’X-Men 1, 2 et 3 (+ DOFP, la partie dans le Future). Du coup, la boucle est bouclée et sa première trilogie – pleine d’incohérences, rappelons-le – ne tombe pas dans les oubliettes. Je trouve que c’est un poil mégalo comme concept.

La question est : sommes-nous contents ?
Pour ma part, nope, pas vraiment. Déjà, parce que ce n’est pas ce qui était prévu : DOFP devait changé la timeline, et donc créer de nouvelles choses, explorer de nouvelles intrigues. Le monde des mutants est vaaaaaaaaaste et pourtant, depuis plus de 15 ans (!) les films X-Men vivotent autour des mêmes mutants : Pr X, Magneto, Wolverine, Jean, Cyclope, Mystique, Tornade… et toujours autour des mêmes intrigues : mutants vs humain, Magneto vs Pr X.
Ensuite, Bryan Singer a beau inviter une cohorte de nouveaux mutants inédits sur grand écran, il faut avouer qu’il n’en fait pas bon usage. Dans DOFP, malgré un casting gigantesque, la plupart des mutants n’avaient pas de réelle importance/présence dans le film. Seul Quicksilver est resté en tête grâce à sa scène dans la cuisine et dans X-Men Apocalypse, Bryan Singer le met en avant dans deux scènes certes jubilatoires mais fondamentalement similaires (en profitant pour révéler au passage que Quicksilver sait que Magneto est son père, tout en ignorant savamment l’existence potentielle de sa sœur jumelle dans le film). Really ?
En attendant, Psylocke est laissée en plan à la fin du film, Diablo est une pâle copie de sa première version dans X-Men 2 et je n’ai pas encore parlé de Jubilee, complètement inexistante dans le film.
OK, quand on parle des X-Men, il y a des thématiques qu’on ne peut éviter et J’ADORE ces versions jeunes de Pr X et Magneto, mais voilà, en se débarrassant de mutants importants (Emma Frost, par exemple) et en s’attardant à répéter les origines d’X-Men 1, Bryan Singer regarde trop souvent son nombril afin de laisser sa marque sur la franchise, empêchant par la même occasion de la faire évoluer.

Et puis franchement, ça ne dérange personne de voir que les héros n’ont pas pris une ride en 20 ans ? X-Men First Class se déroulait dans les années 60 et seule Moira MacTaggert semble avoir subi les affres du temps (oui, je cite Fight Club, comme ça gratos).

Goood, they're hot <3

Goood, they’re hot ❤

Apocalypse, l’acte manqué

La grosse attente dans X-Men Apocalypse, c’était bien entendu son légendaire super vilain au doux nom prometteur. Apocalypse, aka En Sabah Nur, se réveille dans le film et, constatant l’état du monde actuel, décide de tout détruire pour rebâtir un monde nouveau pour ses semblables.

Voilà. C’est un peu le même plan qu’Ultron, hin, voire même très ressemblant au plan de Damian Darkh, le méchant dans la saison 4 d’Arrow (jusqu’à la menace nucléaire même !).

Encore un problème récurrent dans les films de super héros : avoir un véritable méchant avec des revendications novatrices et solides, autres que la vengeance pure et simple ou le pouvoir totalitaire. Jusqu’à aujourd’hui, je pense ne pas me tromper en disant que seul le Joker, dans The Dark Knight de Christopher Nolan, a su tirer son épingle du jeu et, personnellement, je trouve que Zemo dans Civil War changeait un peu de ces vilains colossaux aux pouvoirs démesurés. Enfin bon, retour sur Apocalypse.

apocalypse-reborn

Pour ceux qui n’auraient pas tout tout compris, Apocalypse s’auto-proclame comme le tout premier mutant, celui qui aurait engendré tous les autres. Il est alors considéré comme un dieu vivant. Seul hic, quand son enveloppe corporelle commence à montrer des signes de fatigue, il doit en changer. Alors qu’il s’apprêtait à se régénérer dans un autre corps, à l’époque de l’Egypte antique, un groupe de mutants refusant de croire à son statut de Dieu vivant, tente de le stopper, en vain. Alors que la pyramide s’effondre, une mutante tente de le protéger jusqu’à la dernière minute et le corps d’Apocalypse restera enfoui sous la terre pendant des siècles.
Beaucoup plus tard, suite aux événements dans Days Of Future Past, le monde entier prend la connaissance des mutants ce qui, vraisemblablement, a relancé les recherches pour retrouver le corps d’En Sabah Nur. Moira MacTaggert, toujours fascinée par ses recherches sur les mutants, enquête également sur ses recherches et se retrouve dans le tombeau. Alors que le sommeil du mutant est interrompu, ce dernier poursuit sa régénération et se réveille (après avoir sérieusement amoché Oscar Isaac au passage). Grosso modo.

Après avoir croisé Ororo et lui avoir offert une nouvelle coupe de cheveux, Apocalypse apprend l’état du monde grâce à la télé (hm-hm) et décide de recruter ses alliés parmi les mutants les plus puissants EVER, pour en faire ses 4 cavaliers. Ororo, Angel et Psylocke le suivent rapidement, sûrement attirés par la perspective d’un relooking (pour une nouvelle vie, toussa toussa…), puis Magneto, qui vient alors de perdre sa femme et sa fille, rejoint les rangs (étrangement, il ne pense pas à Jean Grey… grosse erreur de casting, mon pote). Et puis après ils vont se poser sur un rocher tranquilou en attendant que les X-Men viennent les chercher (je résume, hin).

rocher_xmenCe que je viens de résumer en quelques phrases dure à peu près une bonne heure et demi, coincé dans des sous-intrigues parallèles (coté mutants gentils par exemple), mais fondamentalement, si Apocalypse séduit par son coté implacable et sa façon de tuer ceux s’opposent à lui (en les emmurant vivants, par exemple), ce super vilain se démarque surtout par ses grands discours annonciateurs d’une ère nouvelle… qui tarde à venir.

Si X-Men Apocalypse offre du beau spectacle, notamment lors de la démonstration des pouvoirs de chacun – je ne m’en lasse jamais, le vilain de l’histoire a un charisme plutôt éteint et est loin d’être à la hauteur de sa réputation. Entre ses grands discours, le film ne met finalement pas assez ses véritables intentions en avant : quand il se régénère dans un nouveau corps, il absorbe les pouvoirs de son hôte, ce qui explique non seulement sa puissance, mais également son besoin d’être entouré de Cavaliers super fortiches et son choix, en cours de route, de se transférer dans le corps de Charles Xavier qui peut se connecter mentalement à tous les êtres humains, mutants ou non, de la Terre. Une soif de contrôle et de pouvoir bien machiavélique peu abordée dans le film, car toute cette partie est noyée par les discours conquérants du mutant.

Heureusement, le film offre de nombreuses scènes réjouissantes et il faut dire que son affrontement mental avec Charles Xavier était vraiment intense… jusqu’à ce qu’il se fasse dégommer par le Phoenix (ado). La te-hon, franchement U_U
Bon en même temps, Apocalypse aurait recruté Jean, ç’aurait été étrange en plus de rappeler X-Men 3, et ça Bryan il veut pas.

Les X-Men : les chouchous vs les oubliés

Forcément, avec un casting important, il est difficile d’équilibrer tous les personnages. Enfin, à priori (je ne dirais pas que chez Marvel Studios ça ne pose pas vraiment de problème, mais bon…).

D’un coté, X-Men Apocalypse chouchoute ses mutants favoris :

chouchous

  • Charles Xavier a repris confiance et espoir, il est plus sûr de lui et capable d’inspirer les jeunes mutants en difficulté
  • Magneto dévoile une facette plus sensible alors qu’il tente de refaire sa vie et profil bas, après les événements de DOFP, jusqu’au moment où sa femme et sa fille tuées accidentellement. Bon, après, il s’éteint un tout petit peu pendant le reste du film…
  • L’éveil des pouvoirs de Cyclope et la mort de son frère Havoc font de Scott Summers un des nouveaux pilliers de cette saga rebootée
  • Jean Grey est également mise en avant pendant tout le film, jusqu’au moment où elle libère le Phoenix pour détruire Apocalypse. Mais alors, est-ce que Dark Phoenix reviendra semer la pagaille dans un prochain X-Men ? En toute logique avec ma théorie de la boucle temporelle (cf. timeline qui tourne en rond, voire plus haut), le Pr X mettra en place les fameuses barrières pour bloquer le Phoenix et protéger Jean de ses propres pouvoirs… blablabla : X-Men 1. Donc, non.
  • Quicksilver est de retour après la fameuse scène de la cuisine dans DOFP, X-Men Apocalypse lui offre deux autres scènes du même acabit, tout en lui octroyant une révélation divine : Magneto est son père. Mais quid de sa sœur jumelle, toujours absente dans les films ? La Fox et les Studios Marvel auraient-ils choisi la garde partagée ?
  • Mystique, aka Jenifer Lawrence est omniprésente dans le film. L’avantage de DOFP c’est que cela donne une bonne excuse à l’actrice de ne pas avoir à se balader en bleu tout le temps (mutant and proud, mouais…), car, avouons-le, Rebecca Romijn était bien plus jolie et réussie en Mystique. Nouvelle valeur bankable de la franchise, maintenant que Hugh Jackman a choisi de raccrocher ses griffes, la mutante n’en finit plus d’être du coté des gentils, livrant même un speech inspirationnel à la fin et… wait a minute ! C’est pas une super vilaine Mystique, à la base ?! Enfin bon, l’actrice dit ne plus avoir envie de jouer dans les X-Men alors, je veux bien passer la serpillière sur tout ça.

De l’autre, certains mutants annoncés ou aperçus dans le film ont du mal à se faire une place :

oubliés

  • Psylocke était très attendue dans la franchise, surtout après une première version pas terrible (merci Brett). Finalement, on ne sait pas trop trop pourquoi Apocalypse la choisit comme cavalière (il vient chercher des informations auprès de Caliban, elle s’interpose en mode badass et cafarde nonchalament ce qu’elle sait, puis pouf ! la voilà cavalière !). Pire, en dehors de la scène où l’héroïne découpe une voiture en plein vol (scène ultra teasée dans la promo du film), Psylocke devra attendre la fin du film pour montrer ses talents. D’ailleurs, alors qu’Olivia Munn nous avait fait saliver avec son maniement de l’épée, c’est finalement avec un lasso que la mutante affronte les X-Men. Wonder Woman, much ? (Quoique dans Batman v Superman, l’Amazone se battait avec une épée, finalement !)
  • Diablo est de retour, on l’attendait depuis la fabuleuse introduction de X-Men 2. Ici, Bryan Singer est dans le redite, allant même jusqu’à transposer la scène où Jean et Tornade débusquent Diablo dans X-Men 2 dans ce nouveau film : le moment où Apocalypse et Psylocke viennent chercher Angel qui joue à cache-cache dans les poutres sous le toit (vous aviez remarqué ?). Ce nouveau et jeune Diablo se rapproche de sa version animée, on le découvre présenté comme un animal de foire, le film met en avant ses talents de téléporteur et reprend son accent si reconnaissable… et c’est tout. Singer continue d’accoquiner le mutant bleu à Mystique sans jamais s’interroger sur les incohérences de ces images pour les fans. Mais bon, puisque Azazel est mort…
  • Bryan Singer réintroduit les sniffeurs de mutants après la tentative ratée de Brett Ratner dans X-Men 3 avec Caliban, le Morlock. Ce personnage aperçu dans le film peut donc trouver d’autres mutants, mais il a également d’autres pouvoirs, obtenus grâce à Apocalypse, mais ce n’est pas du tout développé dans le film. Par contre, le look est top (pour la version crevette, j’entends).
  • Jubilee… Ah Jubilee, où es-tu donc ? Si on ne peut pas la rater avec sa veste jaune et son look acidulé so 80s copie conforme des comics, la mutante pourtant annoncée au même titre que les autres est à la limite de la figuration. Dommage, car en plus de ses pouvoirs, elle aurait pu participer au combat grâce à ses aptitudes de gymnaste, d’autant plus que les fans aiment beaucoup ce personnage qui a pris de l’ampleur au fil du temps grâce à la série animée. Mais pourquoi donc ? À priori, ses scènes ont été coupées au montage. Arf, vivement le DVD !
  • Tiens et j’ai même oublié Angel… Il avait l’air plus badass que la version de Brett Ratner, mais pour ma part tout est retombé quand il a été relooké par Apocalypse (j’aimais bien les ailes d’origine). Et puis après, on ne le revoit presque plus !

X-Men Post-Apocalypse

C’est compréhensible, la Fox n’est pas prête de lâcher ses mutants favoris. À peine le film sorti, le producteur Simon Kinberg annonce déjà que le prochain X-Men se déroulera dans les années 90. Pour rappel, X-Men First Class se déroulait dans les années 60 (Charles Xavier et Magneto approchaient déjà la trentaine, voir un chouilla plus quand même), la partie dans le passé de Days Of Future Past se déroulait dans les années 70 et X-Men Apocalypse. Je vous laisse faire le calcul, mais si on continue comme ça il faudra peut-être rappeler Sir Patrick Stewart et Ian McKellen pour reprendre leurs rôles !
Mais ce que Simon Kinberg ne dit pas, c’est si cet prochain X-Men concernera ceux que nous connaissont. En effet, un spin-off est déjà prévu pour 2020, X-Men : Les Nouveaux Mutants, et sera réalisé par Josh Boone (le réalisateur de… Nos Étoiles Contraires). Ce film sera enfin l’occasion de découvrir de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues, peut-être, élargissant ainsi le Fox Universe autour des X-Men, Deadpool, Wolverine, probablement X-Force et un potentiel Quatre Fantastiques 2.

N’oublions pas non plus que 3 films mystère Fox ET Marvel Studios sont toujours dans les tuyaux, prévus, à priori, pour octobre 2017, mars 2018 et juin 2018… Et nous n’avons toujours pas d’infos sur le sujet ! (sans parler du fait que Marvel Studios a également programmés 3 autres films mystères tous prévus en 2020 !)

Le caméo de Stan Lee et autres easters eggs

stanleewife

Un petit mot sur le caméo de Stan Lee qui mérite le détour : pas parce qu’il est particulièrement original (comme chez Deadpool), mais tout simplement parce que cette fois il est accompagné… de sa femme, la vraie Mrs Joan Lee. Très cute, n’est-ce pas ?

>>> Le retour de Blob ?

blob
Au début du film, lorsqu’on découvre Angel dans l’arène (juste avant qu’il ne soit obligé d’affronter Diablo), le mutant ailé vient de mettre au tapis un personnage très obèse. Se pourrait-il que ce soit The Blob, un mutant découvert dans X-Men Origins: Wolverine ? C’est bien possible. Il parait même que sa tenue dans le film est similiaire à celle des premiers comics…

>>> Star Trek chez les X-Men
Lorsqu’Ororo amène Apocalypse chez elle, celui-ci observe la télévision. Une vieille série y passe, il s’agit d’un épisode de Star Trek intitulé « Who Mourns For Adonais ». Un choix peu anodin puisque dans cet épisode un personnage s’auto-proclame Dieu et appelle l’équipe de l’Enterprise « my beloved children (mes enfants bien-aimés) »… tout comme Apocalypse pendant le film. (Petite confession, n’étant pas fan de Star Trek, j’ai débusqué cette référence sur internet, mais je la trouve intéressante alors je la rajoute chez moi, na.)

>>> Star Wars chez les X-Men
Quelle est cette manie de faire des références à Star Wars en ce moment ? Après Civil War, c’est au tour des X-Men d’en parler alors que les jeunes mutants sortent du cinéma après avoir vu Le Retour du Jedi. Après une discussion sur « quel Star Wars est le meilleur ? », ils tombent d’accord sur le fait que dans une trilogie, le 3ème est toujours le pire. Comme Le Retour du Jedi, Rush Hour 3, Transformers 3,… X-Men 3 ? Oh tiens, ne serait-ce pas une nouvelle pique à l’encontre du film de Brett Ratner ? Souvenez-vous, à l’époque où Bryan Singer castait certains acteurs de la première trilogie pour Days Of Future Past, ce dernier avait tweeté un message ironique à Brett Ratner « Merci de les avoir laissé en vie ! ».
Attention Bryan, qui sème le vent…

>>> Chaise roulante, costume d’origine et Sentinelles d’occase

landscape-1461926181-x-men-apocalypse-cyclops-new-costumeLa fin du film offre pas mal d’easter eggs plutôt sympathiques pour qui a un œil averti. Charles Xavier, tout chauve qu’il est, vient observer ses nouveaux élèves s’entrain et se la raconte avec sa nouvelle chaise roulante… qui est la même que celle utilisée par Sir Patrick Stewart dans les premiers X-Men. Ce n’est pas le seul à être gâté : Cyclope se voit aussi attribuer un nouveau look avec son « masque pour les yeux » (je sais pas comment l’appeler, hin, mais vous avez compris) copie conforme de celui que le mutant a dans les comics. Grande classe.
Et c’est pas fini, Bryan Singer donne tout dans les dernières minutes. Alors que les jeunes mutants se préparent à l’entraînement, on découvre qu’ils vont affronter… des Sentinelles ! Anciens modèles, bien sûr, tout droit sorti de Days Of Future Past (circa 70).

Il y a aussi, en vrac : la mort d’Havoc (assassiné à cause de son horrible coupe de cheveux), la mort de la famille de Magneto qui se venge en mode Yondu (Les Gardiens de la Galaxie) grâce au collier de sa fille, le potentiel teasing sur Proteus, la culture pop des années 80…

***

Et voilà, c’est tout pour X-Men Apocalypse. Alors bien sûr, il y a beaucoup de critiques, mais je pense que ce film reste un bon divertissement offrant du gros spectacle. Allez le voir, au moins une fois (enfin j’espère que vous l’avez vu avant de lire cet article, quand même).

Comme d’habitude, n’hésitez pas à partager vos avis, questions, corrections ou remarques dans les commentaires.

Prochain film super-héroïque : Suicide Squad !
Mais je vous parlerai aussi d’un certain Chevalier Noir dans quelques temps…

Publicités

4 réflexions sur “[SPOILERS] X-Men Apocalypse : Retour sur le film

  1. Ta theorie sur le fait que le film boucle la boucle temporelle mais pas bonne.
    Rien n’explique la présence de diablo dans ce nouveau film…

    • Pas faux, si je reboucle jusqu’à X-Men 2. Mais en même temps, Bryan Singer persiste à faire des scènes entre Diablo et Mystique comme s’ils ne se connaissaient pas et si on suit la logique First Class, puis DOFP, c’est impossible que Diablo soit aussi vieux (d’autant plus qu’avec Azazel mort et aucun rapprochement entre les deux, l’existence de Diablo est discutable dans les deux timelines). Meh.

  2. Bonjour merci pour ce merveilleux texte!
    J’aimerais soulever un petit détail ( énorme anachronisme pour ma part)
    Comment un stryker agés de tout juste 30 ans peut avoir offert son adamantium a notre wolvie adoré?
    Puisque est il besoin de le rappeler wolverine obtient ses jolies griffe chromé dans xmen origins par un stryker de bien 40 ou 45 balais??? WTFFF!!!!!
    mon tout petit cerveau est en ébulition, il devrait donc encore avoir ces griffes en os et non en adamantium.
    Si quelqun a une explication je suis preneur.

    PS: j’ai adoré le retour de quicksilver je kiffe ce XMEN!

    • Bonjour,
      Alors c’est très simple : la nouvelle trilogie X-Men annule purement et simplement X-Men Origins: Wolverine. Déjà que Bryan Singer ne fait pas le lien entre la scène post-gen de DOFP (où Mystique déguisée en Stryker récupère Wolverine au fond du lac) et le film Apocalypse :-/ Le seul spin-off de X-Men qui semble s’inscrire dans la saga, c’est Wolverine : Le Combat de l’Immortel (et le prochain Wolverine).
      Au repos, le cerveau 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s