[CRITIQUE] Going To Brazil, de Patrick Mille

Le pitch : La folle aventure de trois copines invitées au mariage de leur meilleure amie au Brésil. À peine arrivées à Rio, elles tuent accidentellement un jeune homme trop insistant. Dès lors, tout s’emballe…

Après un discret, mais remarqué, premier film, Mauvaise Fille, qui adaptait le livre de Justine Lévy et qui a valu le César du meilleur espoir féminin à Izïa Higelin, Patrick Mille change de registre pour la comédie déjantée. Sur les traces des buddy movies (films de potes) à l’américaine, Going To Brazil s’essaie au road-trip infernal entre nanas, dans une rencontre improbable entre plusieurs films de genre, des évidents Very Bad Things de Peter Berg à Mes Meilleures Amies de Paul Feig, en passant par Very Bad Trip de Todd Philips et Thelma & Louise de Ridley Scott.
Loin des balades exotiques et gentillettes entre copines, Going To Brazil met en scène des personnages féminins forts en gueule qui, dès les premières minutes, s’offrent un portrait pour le moins saisissants et loin des clichés girly habituels. Patrick Mille signe un film ultra léger et pêchu, entre action et comédie délurée, qui traverse un Brésil aux apparences très festives mais finalement très douteux. C’est cette subtilité qui rend Going To Brazil plus dense, car après une première partie offrant l’image de la carte postale et des privilégiés locaux, au fur et à mesure que le film avance, Going To Brazil dénonce le trafic de drogue et la pauvreté du pays, dans l’indifférence totale des nantis – brésiliens ou même français. Le sous-texte est discret, mais ne passe pas inaperçu, grâce à un scénario fluide qui parvient à effleurer différents sujets sans jamais freiner le rythme de l’ensemble. Patrick Mille propose un film festif, bruyant et assumé, qui repose sur un quatuor de choc, aussi surprenant qu’étourdissant.

Cependant, malgré tous ces efforts, la sauce a finalement du mal à prendre. Si j’ai aimé découvrir le film et surtout ses personnages tranchés, Going To Brazil mélange si bien les genres qu’il en perd ses intentions et manque de profondeurs sur les bords. Dommage car il y en avait des choses à dire sur ce Brésil visité à 100km/h ! Parfois trop bruyant, trop facile et quelques fois grossier, Going To Brazil a souvent l’air d’une hystérique en roue libre et en pleine PMS qui pourrait bien en dérouter plus d’un. Malgré tout, le film de Patrick Mille a le mérite de rafraîchir le paysage de la comédie populaire française, en proposant des personnages féminins, certes, mais sacrément badass et en s’appropriant un genre trop ignoré en France. Alors oui, peut-être que Going To Brazil a des facilités d’écriture énormes, peut-être que les personnages sont un peu trop bruts de décoffrage, mais entre un road-trip au féminin qui n’hésite pas à se salir pour se sortir d’un traquenard pas possible et l’histoire mièvre d’une nana qui n’arrive qu’à s’assumer quand un pénis lui pousse mystérieusement entre les jambes (coucou Audrey Dana, j’ai toujours pas digéré, mais je ne t’oublie pas)… le choix est vite vu : je prend mon billet d’avions pour le Brésil !

Au casting, quatre filles dans le vent : Alison Wheeler (Le Talent de mes Amis, À Toute Épreuve…), Margot Bancilhon (Five, Nous Trois Ou Rien…), Philippine Stindel (Mercuriales…) n’auraient peut-être pas dû accepter l’invitation de Vanessa Guide (Papa ou Maman, Libre et Assoupi, Joséphine S’arrondit…), mais chacune apporte charme et personnalités différentes pour épicer la trame, au coté d’un Patrick Mille (En Équilibre, Opium…) finalement plus à l’aise dans un registre humoristique.

En conclusion, à l’heure où les films de nanas sont toujours cantonnés aux bleuettes plus ou moins dévergondées, Patrick Mille ose le road-trip à la française, avec des femmes pêchues et des portraits originaux. Frénétique, pour ne pas dire hystérique, et souvent déstabilisant, Going To Brazil à le mérite de casser les codes dans un divertissant étourdissant et efficace, malgré ses failles dans les détails. Un premier pas à peaufiner, certes, mais qui, espérons-le, pourra laisser la porte ouverte à d’autres. À tester.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s