[CRITIQUE] Message From The King, de Fabrice Du Welz

Un peu daté mais efficace, Message From The King est un thriller d’action au format très classique. Ceci étant dit, Fabrice Du Welz a beau proposer du réchauffé, l’ensemble est assumé et suffisamment pêchu pour maintenir en haleine. Oui mais voilà, Message From The King semble tout droit sorti des années 90 et manque d’ambition, malgré un Chadwick Boseman convaincant.

Le pitch : En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges…

Après les déboires mémorables de Colt 45 et un passage à peine remarqué à Cannes avec Alleluia, Fabrice Du Welz revient avec Message From The King, un thriller musclé mettant en scène un Chadwick Boseman, dont la côte de popularité a fait un sacré bond après son interprétation d’un autre roi, King T’Challa aka Black Panther dans Captain America – Civil War (2016).
À partir d’une idée simple, Message From The King narre une histoire assez linéaire autour de ce frère prêt à tout pour retrouver sa sœur, disparue à Los Angeles. Focalisé autour du point de vue du héros, le film fait avancer le spectateur au même rythme au fur et à mesure que le puzzle s’assemble, mêlant des intrigues ordinaires de gangsters à l’accent prononcé, drogues, autres vices glauques et filles perdues. Malgré ses nombreux fils conducteurs, le film se déroule malheureusement sans surprise. Si les plus avertis devineront aisément chaque rebondissement, Message From The King prend le parti pris de rester dans un traitement hyper classique, tout en offrant une narration solide avec des pointes d’action rares mais efficaces.

En effet, Fabrice Du Welz soigne son univers en proposant une Los Angeles sombre et désenchantée, nourrie par des destins brisés et hantée par des personnages paumés ou des représentants des travers humains les plus noirs. Loin des paillettes d’Hollywood, le film se penche sur ces rêveurs qui finissent sur le bas-coté, leurs rêves au pied et prêt à tout et n’importe quoi pour oublier (et s’oublier). L’ensemble est alléchant, mais finalement daté. En effet, malgré son ensemble convaincant, Message From The King a quelques décennies de retard et m’a beaucoup rappelé Le Baiser Mortel du Dragon de Chris Nahon (2001) sur de nombreux aspects (le héros solitaire, valeureux et dangereux malgré ses airs gentillets, la jeune mère en détresse, les méchants caricaturaux…). Oui, l’inspiration est bonne mais le résultat est loin d’être aussi frais.
Globalement, Fabrice du Welz ne s’embarrasse pas de fioriture et vise la simplicité. Mais je ne peux m’empêcher d’être déçue car Message From The King aurait pu (et dû) aller plus loin dans la prise de risque. Résultat, c’est pas mal, mais quelque part un peu décevant et attendu.

Au casting, Chadwick Boseman (Captain America – Civil War, Get on Up…) livre une performance solide, incarnant parfaitement le héros au calme apparent, face à un trio détonnant : Luke Evans (La Belle et la Bête, La Fille du Train…), Tom Felton (The Flash, Harry Potter…) et Alfred Molina (Aux Yeux de Tous…). À l’affiche également, Teresa Palmer (Dans Le Noir…) et Natalie Martinez (Renaissances…) apportent une touche féminine à l’ensemble, sans pour autant sortir des clichés.

En conclusion, sympathique mais plutôt anecdotique, Message From The King livre un thriller prévisible et déja-vu, mais le réalisateur Fabrice Du Welz parvient à sauver la mise en soignant les détails, des personnages à la mise en scène. Pas dément ni incontournable, mais efficace et bien fichu. À tenter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s