[COUP DE CŒUR] La Planète des Singes – Suprématie, de Matt Reeves

Puissant et bouleversant, Matt Reeves signe une conclusion parfaite à une saga débutée il y a six ans déja. À mi-chemin entre le blockbuster et le véritable récit, La Planète des Singes : Suprématie propose un film nerveux et haletant, basé du point de vue des singes. En mettant l’humain au second plan, Matt Reeves réalise une prouesse à la fois narrative et technique, mêlant un visuel époustouflant à une tension immersive, entre rebondissements et émotions brutes, tandis que la différence entre l’homme et l’animal n’a jamais été aussi ténue et explosive. La Planète des Singes ne sera plus jamais la même…

[CRITIQUE] Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts

Fun, léger et, surtout, original, la nouvelle version de Spider-Man au cinéma parvient à proposer du neuf dans une saga déjà revisitée 5 fois en 15 ans ! Jon Watts livre un film jeune, divertissant et enthousiaste, parvenant enfin à livrer le Peter Parker trublion et attachant qu’on attendait, sans pour autant délaisser son alter-ego qu’il ose déplacer loin des buildings de New york. Si le film ne parvient pas à se détacher de l’ombre imposante du Marvel Cinematic Universe et commet un petit impair en fin de parcours, il bénéficie tout de même de la super-recette calibrée de Marvel Studios, faisant de Spider-Man : Homecoming un des petits plaisirs assumés de l’été !

[CRITIQUE] Transformers – The Last Knight, de Michael Bay

Les robots sont de retour et prêts à en découdre dans un cinquième opus. Plus posé mais toujours déterminé à divertir à l’échelle XXL, Michael Bay livre un film bien plus digeste que le précédent et tente d’égrainer une histoire originale entrecoupée d’actions explosives. Le show est au rendez-vous, toujours aussi ahurissant et porté par un ton à la fois assumé et excessif, cependant Transformers – The Last Knight ne parvient pas toujours à trouver le bon équilibre entre le divertissement un minimum crédible et le spectacle à tendance bordélique qui traverse un ensemble encore bancal. Recette éventée ou besoin de renouveau coté réalisation ? La question se pose, malgré des efforts tout de même notables.

[CRITIQUE] La Momie, de Alex Kurtzman

Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain. Des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres en passant par les ténébreux labyrinthes d’antiques tombeaux dérobés, La Momie nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de monstres et de divinités, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde.

[VIDÉO] Universal Pictures présente son « Dark Universe »

À l’heure où les studios déclinent de nouvelles sagas aux univers partagés, surtout chez les super-héros, Universal Pictures a dévoilé son projet intitulé « Dark Universe », une franchise qui décline le nom, l’atmosphère et le thème musicale d’une série de films mettant en scène les monstres cultes du cinéma…